Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO au CHSCT M du 22 novembre 2022 

25 Nov, 2022Défense du statut

Mon­sieur le Ministre,

Mon­sieur le Pré­sident du CHSCT Mes­dames et Messieurs,

Ce CHSCT Minis­té­riel (le der­nier sans doute) se déroule dans des condi­tions indignes et irres­pec­tueuses à la fois des repré­sen­tants des per­son­nels (donc des per­son­nels) et des textes réglementaires.

Ni le règle­ment inté­rieur du CHSCT, ni le décret 82–453 modi­fié ne sont res­pec­tés. Sans par­ler des délais, une nou­velle fois vous refu­sez de mettre à l’ordre du jour la ques­tion pour­tant urgente des condi­tions de tra­vail des Per­son­nels de Direc­tion por­tée par Force Ouvrière.

Vous ne pre­nez même pas la peine de répondre et d’en expli­quer les raisons.

Nous consta­tons dans l’ordre du jour trans­mis 5 jours avant la réunion que vous n’avez pas dai­gné vous inté­res­ser à cette question.

C’est désor­mais récurrent.

Mon­sieur Blan­quer avait trans­for­mé les CHSCT en ins­tance d’information de déci­sions déjà prises, Mon­sieur le Ministre N’diaye vous pour­sui­vez dans la même voie.

Lors de cette séance, vous pré­sen­tez un hon­teux bilan sur la méde­cine de pré­ven­tion : chute du nombre de méde­cins, aucune des dis­po­si­tions sur la pro­tec­tion et le sui­vi médi­cal des agents, pré­vue dans le décret 82–453 modi­fié n’est respectée.

Lors de cette séance, vous pro­po­sez des orien­ta­tions stra­té­giques minis­té­rielles qui mettent en musique la des­truc­tion orga­ni­sée des CHSCT à tra­vers la loi de refon­da­tion de la Fonc­tion publique. Bien enten­du nous ne sau­rions nous y asso­cier, d’autant que l’approche minis­té­rielle va à l’inverse de ce qu’il fau­drait en matière de pré­ven­tion des risques pro­fes­sion­nels à savoir une pré­ven­tion pri­maire qui tire un vrai bilan des poli­tiques et réformes qui sont res­pon­sables des dif­fi­cul­tés des personnels.

La réforme ter­ri­to­riale, la refonte des aca­dé­mies et des ser­vices les sup­pres­sions d’emplois sont les vraies causes qui nuisent à ce que vous appe­lez la QVT (Qua­li­té de Vie au Travail).

Les réformes du bac, de la voie pro­fes­sion­nelle génèrent un tel rejet que démis­sions, rup­tures conven­tion­nelles et absences de can­di­dats au concours mettent en dan­ger l’organisation même de la sco­la­ri­té des élèves.

La poli­tique de l’inclusion sys­té­ma­tique consti­tue­rait à elle seule un sujet d’étude, tant les CHSCT locaux sont enva­his par les dos­siers de col­lègues qui ne peuvent plus gérer les situa­tions que vous avez géné­rées par votre entê­te­ment à pour­suivre une poli­tique qui mène droit dans le mur les élèves, leurs familles et les per­son­nels dépourvus.

Les charges qui pèsent tou­jours plus lourd sur les chefs d’établissement et les direc­teurs d’écoles poussent des col­lègues à l’irréparable. Mais vous ne vou­lez pas en par­ler. Vous pré­fé­rez faire pro­mul­guer la loi Ril­hac, cas­ser le Sta­tut et l’École publique républicaine.

La FNEC FP-FO ne sau­rait donc être asso­ciée à ces OSM ni de près ni de loin.

Face au gou­ver­ne­ment du 49–3 qui s’assoie sur la repré­sen­ta­tion natio­nale, remet en cause le droit de grève et se refuse à prendre en compte les reven­di­ca­tions pour­tant urgentes et vitales, la FNEC FP-FO apporte tout son sou­tien aux mobi­li­sa­tions en cours.

Aux per­son­nels des lycées pro­fes­sion­nels qui se sont mobi­li­sés à plu­sieurs reprises dont plus de 2 000 devant votre porte same­di 19 novembre.

Mais aus­si les AESH et AED réunis par cen­taines avec Force Ouvrière le 16 novembre pour exi­ger un vrai sta­tut et un vrai salaire et l’abandon des PIAL.

Vous per­sis­tez à refu­ser d’augmenter les salaires ( ‑7% de perte de pou­voir d’achat pour la seule année 2022), vous per­sis­tez à ten­ter de divi­ser les per­son­nels entre eux en pro­po­sant de minimes aug­men­ta­tions à quelques-uns et rien pour la grande majo­ri­té. Vous osez pro­po­ser aux AESH 10% d’augmentation dans 10 mois alors que vous per­sis­tez à les main­te­nir sous le seuil de pauvreté.

La Confé­dé­ra­tion FO et son secré­taire géné­ral ont deman­dé à Madame Borne de mettre en place la clause de revoyure et de rou­vrir des négo­cia­tions sala­riales dans la Fonc­tion publique. Nous atten­dons tou­jours une réponse favorable.

Le Pré­sident de la Répu­blique qui n’hésite pas à trou­ver des mil­liards pour les cré­dits mili­taires conti­nue d’avancer un pro­jet de réforme des retraites dont 73% des gens ne veulent pas. Il conti­nue d’avancer un pro­jet de recul de l’âge de départ à 64 ou 65 ans alors que l’ensemble des confé­dé­ra­tions de ce pays se pro­nonce contre.

Sachez que d’ores et déjà, par­tout dans le pays et dans tous les sec­teurs pro­fes­sion­nels, Force Ouvrière pré­pare la riposte d’envergure qui ne man­que­ra pas d’arriver si vous per­sis­tez dans cette voie.

En conclu­sion, Mes­dames et Mes­sieurs, et compte tenu de tous ces renon­ce­ments à la démo­cra­tie, je vous indique que la FNEC FP-FO ne sié­ge­ra pas à ce CHSCT et que nous quit­te­rons la séance après la lec­ture de cette décla­ra­tion qui ne man­que­ra pas d’être annexée au pro­cès-ver­bal de la réunion qui sera, espé­rons-le, publié dans les délais réglementaires.

Grande concer­ta­tion sur l’autorité à l’École – réunion du 15 mai

Nos orga­ni­sa­tions FSU, UNSA Édu­ca­tion, FNEC-FP-FO, SGEN-CFDT, CGT Educ’action et SUD Édu­ca­tion ne par­ti­ci­pe­ront pas à la réunion de ce jour dans le cadre de la « Grande concer­ta­tion » sur l’autorité à l’École. Nous avons déjà eu l’occasion de dénon­cer la…

La fusion des AESH et des AED est aban­don­née ! Un encou­ra­ge­ment pour le retrait de l’Acte 2 de l’École inclusive !

Un groupe de tra­vail concer­nant l’ « École pour tous » s’est réuni lun­di 13 mai. Les repré­sen­tants du minis­tère recon­naissent que la ques­tion de l’École inclu­sive sys­té­ma­tique est sen­sible : « On ne cherche pas à mini­mi­ser. On est d’accord qu’il y a des…

Réforme de la for­ma­tion des ensei­gnants et des concours : une attaque d’ampleur contre le recru­te­ment sous Statut !

La ministre Bel­lou­bet a pré­sen­té le lun­di 6 mai son pro­jet, pour une mise en œuvre dès la ren­trée de sep­tembre 2024. Le gou­ver­ne­ment veut aller vite pour une réforme aux dégâts mul­tiples. Pour tous, le main­tien de la « mas­te­ri­sa­tion » et la remise en cause du…

Pour blo­quer le « choc des savoirs » et les mesures qui cassent l’École publique, pour les moyens néces­saires (postes, classes, salaires…) : Grève natio­nale le 14 mai !

La mobi­li­sa­tion pour obte­nir les moyens néces­saires à la réus­site de leurs élèves, pour leur salaire et contre le « choc des savoirs », enga­gée depuis le mois de jan­vier, se pour­suit mal­gré les périodes de vacances zonées, témoi­gnant de la déter­mi­na­tion des…

La seule réponse du gou­ver­ne­ment : stig­ma­ti­ser, sou­mettre, réprimer

Lors de son dis­cours à Viry-Châ­tillon, le Pre­mier ministre a annon­cé une « concer­ta­tion » sur « le res­pect de l’autorité au sein de notre jeu­nesse ». La ministre Bel­lou­bet l’a lan­cée ce ven­dre­di 3 mai. A un mois des élec­tions euro­péennes, per­sonne n’est dupe…

Face au tol­lé, crai­gnant les mobi­li­sa­tions, le gou­ver­ne­ment renonce à récu­pé­rer les heures allouées aux enseignements

La consigne minis­té­rielle est tom­bée comme un cou­pe­ret dans les éta­blis­se­ments en début de semaine. Dans le cadre de la réduc­tion des cré­dits de 700 mil­lions d’euros à l’Éducation natio­nale, le minis­tère avait deman­dé aux rec­to­rats de reprendre les budgets…

Sou­tien aux étu­diants mobi­li­sés pour la paix et l’arrêt du géno­cide à Gaza !

La FNEC FP-FO condamne les ten­ta­tives d’intimidation, de stig­ma­ti­sa­tion, voire de cri­mi­na­li­sa­tion des étu­diants mobi­li­sés pour le ces­sez-le-feu en Pales­tine et l’arrêt du géno­cide en cours à Gaza. Dans une inter­view le 28 avril, la ministre Retailleau…

Stop à la remise en cause des liber­tés publiques !

La FNEC FP-FO dénonce la dérive liber­ti­cide en cours qui vise à faire taire, à stig­ma­ti­ser, à cri­mi­na­li­ser toutes les voix qui s’élèvent pour exi­ger un ces­sez-le-feu à Gaza, la fin des mas­sacres et des bom­bar­de­ments de popu­la­tions civiles, l’arrêt du génocide…

Annonces de Gabriel Attal à Viry-Châ­­tillon : Non à la mise au pas de la jeu­nesse, de l’École et de ses personnels !

Plu­tôt que de répondre à la colère géné­rale pro­vo­quée par les sup­pres­sions de postes et les fer­me­tures de classes, les 700 mil­lions de coupes bud­gé­taires, les contre-réformes, le « choc des savoirs », Gabriel Attal a déci­dé d’accentuer la pres­sion sur la…

Pour blo­quer le « choc des savoirs » et les plans du gou­ver­ne­ment contre le Sta­tut, pour nos reven­di­ca­tions : AG par­tout dès la rentrée !

Réforme des lycées pro, « choc des savoirs », SNU, uni­forme, acte 2 de l’école inclu­sive, sup­pres­sions de postes, ter­ri­to­ria­li­sa­tion : le gou­ver­ne­ment mul­ti­plie les mau­vais coups contre l’École publique. En face, les per­son­nels et les parents d’élèves…