Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO au CHSCT M du 22 novembre 2022 

25 Nov, 2022Défense du statut

Mon­sieur le Ministre,

Mon­sieur le Pré­sident du CHSCT Mes­dames et Messieurs,

Ce CHSCT Minis­té­riel (le der­nier sans doute) se déroule dans des condi­tions indignes et irres­pec­tueuses à la fois des repré­sen­tants des per­son­nels (donc des per­son­nels) et des textes réglementaires.

Ni le règle­ment inté­rieur du CHSCT, ni le décret 82–453 modi­fié ne sont res­pec­tés. Sans par­ler des délais, une nou­velle fois vous refu­sez de mettre à l’ordre du jour la ques­tion pour­tant urgente des condi­tions de tra­vail des Per­son­nels de Direc­tion por­tée par Force Ouvrière.

Vous ne pre­nez même pas la peine de répondre et d’en expli­quer les raisons.

Nous consta­tons dans l’ordre du jour trans­mis 5 jours avant la réunion que vous n’avez pas dai­gné vous inté­res­ser à cette question.

C’est désor­mais récurrent.

Mon­sieur Blan­quer avait trans­for­mé les CHSCT en ins­tance d’information de déci­sions déjà prises, Mon­sieur le Ministre N’diaye vous pour­sui­vez dans la même voie.

Lors de cette séance, vous pré­sen­tez un hon­teux bilan sur la méde­cine de pré­ven­tion : chute du nombre de méde­cins, aucune des dis­po­si­tions sur la pro­tec­tion et le sui­vi médi­cal des agents, pré­vue dans le décret 82–453 modi­fié n’est respectée.

Lors de cette séance, vous pro­po­sez des orien­ta­tions stra­té­giques minis­té­rielles qui mettent en musique la des­truc­tion orga­ni­sée des CHSCT à tra­vers la loi de refon­da­tion de la Fonc­tion publique. Bien enten­du nous ne sau­rions nous y asso­cier, d’autant que l’approche minis­té­rielle va à l’inverse de ce qu’il fau­drait en matière de pré­ven­tion des risques pro­fes­sion­nels à savoir une pré­ven­tion pri­maire qui tire un vrai bilan des poli­tiques et réformes qui sont res­pon­sables des dif­fi­cul­tés des personnels.

La réforme ter­ri­to­riale, la refonte des aca­dé­mies et des ser­vices les sup­pres­sions d’emplois sont les vraies causes qui nuisent à ce que vous appe­lez la QVT (Qua­li­té de Vie au Travail).

Les réformes du bac, de la voie pro­fes­sion­nelle génèrent un tel rejet que démis­sions, rup­tures conven­tion­nelles et absences de can­di­dats au concours mettent en dan­ger l’organisation même de la sco­la­ri­té des élèves.

La poli­tique de l’inclusion sys­té­ma­tique consti­tue­rait à elle seule un sujet d’étude, tant les CHSCT locaux sont enva­his par les dos­siers de col­lègues qui ne peuvent plus gérer les situa­tions que vous avez géné­rées par votre entê­te­ment à pour­suivre une poli­tique qui mène droit dans le mur les élèves, leurs familles et les per­son­nels dépourvus.

Les charges qui pèsent tou­jours plus lourd sur les chefs d’établissement et les direc­teurs d’écoles poussent des col­lègues à l’irréparable. Mais vous ne vou­lez pas en par­ler. Vous pré­fé­rez faire pro­mul­guer la loi Ril­hac, cas­ser le Sta­tut et l’École publique républicaine.

La FNEC FP-FO ne sau­rait donc être asso­ciée à ces OSM ni de près ni de loin.

Face au gou­ver­ne­ment du 49–3 qui s’assoie sur la repré­sen­ta­tion natio­nale, remet en cause le droit de grève et se refuse à prendre en compte les reven­di­ca­tions pour­tant urgentes et vitales, la FNEC FP-FO apporte tout son sou­tien aux mobi­li­sa­tions en cours.

Aux per­son­nels des lycées pro­fes­sion­nels qui se sont mobi­li­sés à plu­sieurs reprises dont plus de 2 000 devant votre porte same­di 19 novembre.

Mais aus­si les AESH et AED réunis par cen­taines avec Force Ouvrière le 16 novembre pour exi­ger un vrai sta­tut et un vrai salaire et l’abandon des PIAL.

Vous per­sis­tez à refu­ser d’augmenter les salaires ( ‑7% de perte de pou­voir d’achat pour la seule année 2022), vous per­sis­tez à ten­ter de divi­ser les per­son­nels entre eux en pro­po­sant de minimes aug­men­ta­tions à quelques-uns et rien pour la grande majo­ri­té. Vous osez pro­po­ser aux AESH 10% d’augmentation dans 10 mois alors que vous per­sis­tez à les main­te­nir sous le seuil de pauvreté.

La Confé­dé­ra­tion FO et son secré­taire géné­ral ont deman­dé à Madame Borne de mettre en place la clause de revoyure et de rou­vrir des négo­cia­tions sala­riales dans la Fonc­tion publique. Nous atten­dons tou­jours une réponse favorable.

Le Pré­sident de la Répu­blique qui n’hésite pas à trou­ver des mil­liards pour les cré­dits mili­taires conti­nue d’avancer un pro­jet de réforme des retraites dont 73% des gens ne veulent pas. Il conti­nue d’avancer un pro­jet de recul de l’âge de départ à 64 ou 65 ans alors que l’ensemble des confé­dé­ra­tions de ce pays se pro­nonce contre.

Sachez que d’ores et déjà, par­tout dans le pays et dans tous les sec­teurs pro­fes­sion­nels, Force Ouvrière pré­pare la riposte d’envergure qui ne man­que­ra pas d’arriver si vous per­sis­tez dans cette voie.

En conclu­sion, Mes­dames et Mes­sieurs, et compte tenu de tous ces renon­ce­ments à la démo­cra­tie, je vous indique que la FNEC FP-FO ne sié­ge­ra pas à ce CHSCT et que nous quit­te­rons la séance après la lec­ture de cette décla­ra­tion qui ne man­que­ra pas d’être annexée au pro­cès-ver­bal de la réunion qui sera, espé­rons-le, publié dans les délais réglementaires.

Le 31 jan­vier : une lame de fond ! AG par­tout pour ampli­fier la mobi­li­sa­tion inter­pro­fes­sion­nelle et dis­cu­ter des suites !

Après le coup de semonce du 19 jan­vier, la mobi­li­sa­tion contre la réforme des retraites s’est inten­si­fiée le 31 jan­vier avec près de 3 mil­lions de sala­riés du public comme du pri­vé, de jeunes et retrai­tés pré­sents dans les cor­tèges par­tout sur le territoire…

FO décide de quit­ter les concer­ta­tions du ministre Ndiaye visant à ins­ti­tuer un « pacte » avec les enseignants

Se résoudre à perdre de l’argent ?Le ministre Ndiaye a démar­ré un nou­veau cycle de concer­ta­tions concer­nant la « reva­lo­ri­sa­tion » des per­son­nels ensei­gnants. Dès la pre­mière réunion, il confirme que cette « reva­lo­ri­sa­tion » ne sera qu’indemnitaire et non…

Décla­ra­tion de la dépu­tée Gui­chard sur les AESH : une honte ! La FNEC FP-FO réagit

Mme Claire Gui­chard, dépu­tée « Renais­sance » s’est expri­mée à l’Assemblée natio­nale à pro­pos des AESH : “Vous oubliez, chers col­lègues que la vie est faite de choix. Les AESH choi­sissent ce sta­tut pour avoir les mer­cre­dis et les vacances sco­laires, et elles…

Retraites, salaires… la coupe est pleine ! Tous en grève mar­di 31 jan­vier ! Tous aux AG pour déci­der la recon­duc­tion pour gagner !

La FNEC FP-FO a par­ti­ci­pé à un groupe de tra­vail sur la « reva­lo­ri­sa­tion » annon­cée par le ministre Ndiaye aux ensei­gnants. Qu’en est-il ? Alors que l’inflation explose, que, selon les médias, le panier des 37 pro­duits du quo­ti­dien a vu son prix aug­men­ter de…

Les pro­fes­seurs des écoles veulent un peu de sous en plus ? Qu’ils aillent ensei­gner en col­lège en plus de leur classe à la place des pro­fes­seurs de techno !

Alors qu’il pour­suit sa poli­tique de casse de l’École en sup­pri­mant 2000 postes d’enseignants à la ren­trée 2023, le ministre Ndiaye, déplo­rant avec des larmes de cro­co­dile que « les résul­tats des éva­lua­tions d’entrée en sixième sont pro­blé­ma­tiques », annonce…

Deux mil­lions ont dit dans tout le pays : Pas ques­tion de prendre 2 ans ferme ! AG pour déci­der des suites et obte­nir le RETRAIT !

Dans toute la France, plus de deux mil­lions de mani­fes­tants sont des­cen­dus dans la rue à l’appel des confé­dé­ra­tions. La grève pour le retrait de la réforme Macron-Borne a été mas­sive dans de nom­breux sec­teurs du public et du pri­vé, encore plus sui­vie que le 5…

Compte ren­du de la concer­ta­tion minis­té­rielle du 18 jan­vier 2023 « Reva­lo­ri­sa­tion et attrac­ti­vi­té du métier enseignant »

Le ministre Ndiaye a invi­té les orga­ni­sa­tions syn­di­cales le 18 jan­vier 2023 pour ouvrir un nou­veau cycle de concer­ta­tion sur les salaires des seuls ensei­gnants. Après avoir van­té le bud­get 2023, pour­tant adop­té par le 49–3 et qui sup­prime 2 000 postes…

Tous en grève à par­tir du 19 jan­vier pour le retrait de la réforme des retraites !

Mal­gré l’opposition de la tota­li­té des orga­ni­sa­tions syn­di­cales et de la grande majo­ri­té de la popu­la­tion, la pre­mière ministre E. Borne a annon­cé sa réforme des retraites. Tous les per­son­nels nés après le 1er sep­tembre 1961 seraient tou­chés. L’âge légal de…

Com­mu­ni­qué inter­syn­di­cal retraites : pre­mière jour­née de mobi­li­sa­tion le 19 janvier

La Pre­mière Ministre a annon­cé ce 10 jan­vier 2023 le report de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans avec une accé­lé­ra­tion de l’augmentation de la durée de coti­sa­tion. Cette réforme va frap­per de plein fouet l’ensemble des tra­vailleurs et…

Loi 3 DS dans les EPLE : les conseils d’administration ne doivent pas vali­der les conventions !

L’adjoint ges­tion­naire a un rôle fon­da­men­tal aux côtés des per­son­nels de direc­tion pour la ges­tion maté­rielle et finan­cière des EPLE, et pour résis­ter à cer­taines pres­sions de la col­lec­ti­vi­té locale de rat­ta­che­ment, Dépar­te­ment ou Région. La loi 3DS a franchi…