Cou­pures d’électricité : la FNEC FP-FO refuse la poli­tique du chaos ! Aucune école, aucun éta­blis­se­ment ne doit fermer

5 Déc, 2022Com­mu­ni­qué

Le minis­tère a réuni les orga­ni­sa­tions syn­di­cales au sujet des cou­pures d’élec­tri­ci­té qui pour­raient ponc­tuel­le­ment affec­ter les écoles, éta­blis­se­ments et ser­vices (hors Corse et DOM- TOM) dans les mois à venir.

Après une pré­sen­ta­tion géné­rale des­ti­née à jus­ti­fier les déci­sions prises, les repré­sen­tants du ministre ont appor­té cer­taines précisions :

  • Des déles­tages sont à pré­voir, selon les pics de consom­ma­tion, a prio­ri en jan­vier-février, sur des plages tour­nantes de 2 heures maxi­mum pla­cées entre 8h et 13h et entre 18h et 20h. Cela pour­rait concer­ner 10 % du ter­ri­toire à chaque fois. En cas de cou­pure le matin, l’école ou l’établissement sera fer­mé. Les élèves pour­ront reve­nir pour le repas du midi si les condi­tions d’accueil le per­mettent. Les inter­nats res­tent ouverts.
  • Il y aura une alerte à J‑3 et les régions concer­nées (selon l’ancienne dési­gna­tion) seront connues plus pré­ci­sé­ment à J‑1 à À J‑1 à 17h, ces infor­ma­tions seront mises en ligne sur le site « Eco­watt » et les chefs d’établissement et les direc­teurs pour­ront se connec­ter pour savoir si leur école ou éta­blis­se­ment est concerné.
  • Les ques­tions de l’organisation des trans­ports sco­laires, de la ges­tion des équi­pe­ments spor­tifs comme des pla­teaux tech­niques dans les éta­blis­se­ments pro­fes­sion­nels pen­dant les périodes de déles­tage res­tent à pré­ci­ser avec les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales. Les col­lec­ti­vi­tés indiquent déjà qu’elles ne pour­ront pas assu­rer de double rota­tion des trans­ports sco­laires pour per­mettre aux élèves concer­nés de reve­nir l’après-midi en cas de fer­me­ture le le matin.
  • Un accueil des élèves prio­ri­taires (parents des per­son­nels de san­té, des forces de sécu­ri­té inté­rieure, des per­son­nels des éta­blis­se­ments péni­ten­tiaires et des sala­riés des entre­prises d’importance vitale iden­ti­fiées par le Pré­fet) sera orga­ni­sé (donc à J‑1,17h… !).
  • Des fiches-conseil vont être mises à dis­po­si­tion et une ligne télé­pho­nique dédiée à des­ti­na­tion des parents sera pro­po­sée dans les dans les rectorats.

Inter­ven­tion de la FNEC FP-FO :

La FNEC FP-FO consi­dère que ces déci­sions gou­ver­ne­men­tales sont indignes. On nous demande une fois de plus de payer les consé­quences des choix poli­tiques libé­raux et de l’incurie des gou­ver­ne­ments successifs.

La FNEC FP-FO reprend à son compte les ana­lyses de la fédé­ra­tion FO de l’Énergie : nous sommes dans une situa­tion où l’on n’est plus en mesure de répondre aux besoins en éner­gie suite aux dys­fonc­tion­ne­ments d’ordre struc­tu­rel, à la libé­ra­li­sa­tion du mar­ché et l’ouverture à la concur­rence qui a atta­qué l’opérateur his­to­rique, favo­ri­sé le dum­ping social tout en aug­men­tant les prix, favo­ri­sé la recherche du pro­fit au détri­ment de la main­te­nance et de l’entretien des moyens de pro­duc­tion, le parc nucléaire par exemple. (Cf. 4 pages FO Déré­gu­la­tion du mar­ché euro­péen de l’énergie).

On peut aisé­ment faire le paral­lèle avec la situa­tion de l’hôpital et les déci­sions prises pen­dant la crise Covid ou avec la marche à la ter­ri­to­ria­li­sa­tion et la pri­va­ti­sa­tion de l’École à laquelle nous assistons.

La FNEC FP-FO refuse que les écoles, les éta­blis­se­ments, les ser­vices se retrouvent fer­més parce que l’État n’a pas pris les mesures pour garan­tir l’accès à l’énergie du ser­vice public. Il doit être prioritaire !

La FNEC FP-FO rap­pelle éga­le­ment qu’aucune fer­me­ture ne serait non plus accep­table par manque d’argent pour payer les fac­tures, comme c’est le cas pour l’université de Stras­bourg ou pour le groupe sco­laire les 4 sai­sons de Saint-Pierre-du-Per­ray (91) dont il est envi­sa­gé la fer­me­ture défi­ni­tive. Cette ques­tion de l’énergie est aus­si uti­li­sée, par­fois sous cou­vert de b« conscience éco­lo­gique », pour jus­ti­fier des fer­me­tures comme à Paris avec 7 lycées menacés.

Tous les éta­blis­se­ments sco­laires doivent res­ter ouverts et être conve­na­ble­ment chauffés.

Ceci étant dit, les annonces minis­té­rielles sont encore plus alar­mantes que pré­vu, en par­ti­cu­lier compte tenu des délais hal­lu­ci­nants qui sont annoncés…

Ain­si, il fau­drait qu’un direc­teur d’école ou un chef d’établissement, après avoir consul­té lui- même un site inter­net, informe, la veille à 17h dans le meilleur des cas, tous les parents de son école ou de son éta­blis­se­ment pour les pré­ve­nir de la fer­me­ture ! Com­ment orga­ni­ser l’accueil des élèves prio­ri­taires dans un délai pareil ? Que se passe-t-il si des parents ne prennent pas connais­sance de l’information et leur enfant vient quand même ou s’il est accueilli au péri­sco­laire ? Quelle sera la posi­tion admi­nis­tra­tive des per­son­nels dont le lieu de tra­vail est fer­mé ? Leur pré­sence sera-t-elle requise, en par­ti­cu­lier celle des direc­teurs et des chefs d’établissements ? Si les écoles, éta­blis­se­ments ou ser­vices sont fer­més, la FNEC FP-FO exige que les per­son­nels soient être tota­le­ment libé­rés de leurs obli­ga­tions de ser­vice. Nous rap­pe­lons éga­le­ment que l’enseignement ne peut se faire en télé­tra­vail et notre exi­gence de res­pect du volon­ta­riat pour le télétravail.

En réponse aux inter­ven­tions syn­di­cales, le minis­tère indique :

  • « Nous avons plai­dé pour la prio­ri­sa­tion, mais cela n’était pas La liste des entre­prises prio­ri­taires sera tenue secrète…
  • Le délai de pré­ve­nance nous est imposé.
  • La posi­tion admi­nis­tra­tive des per­son­nels sera pré­ci­sée ultérieurement.
  • L’enseignement en dis­tan­ciel n’est pas envisagé.
  • Nous don­ne­rons consigne aux rec­teurs et IA-DASEN d’accompagner les direc­teurs et les chefs d’établissements et de les infor­mer direc­te­ment en cas de fermeture. »

Mon­treuil, le 3 décembre 2022

Le 31 jan­vier : une lame de fond ! AG par­tout pour ampli­fier la mobi­li­sa­tion inter­pro­fes­sion­nelle et dis­cu­ter des suites !

Après le coup de semonce du 19 jan­vier, la mobi­li­sa­tion contre la réforme des retraites s’est inten­si­fiée le 31 jan­vier avec près de 3 mil­lions de sala­riés du public comme du pri­vé, de jeunes et retrai­tés pré­sents dans les cor­tèges par­tout sur le territoire…

FO décide de quit­ter les concer­ta­tions du ministre Ndiaye visant à ins­ti­tuer un « pacte » avec les enseignants

Se résoudre à perdre de l’argent ?Le ministre Ndiaye a démar­ré un nou­veau cycle de concer­ta­tions concer­nant la « reva­lo­ri­sa­tion » des per­son­nels ensei­gnants. Dès la pre­mière réunion, il confirme que cette « reva­lo­ri­sa­tion » ne sera qu’indemnitaire et non…

Décla­ra­tion de la dépu­tée Gui­chard sur les AESH : une honte ! La FNEC FP-FO réagit

Mme Claire Gui­chard, dépu­tée « Renais­sance » s’est expri­mée à l’Assemblée natio­nale à pro­pos des AESH : “Vous oubliez, chers col­lègues que la vie est faite de choix. Les AESH choi­sissent ce sta­tut pour avoir les mer­cre­dis et les vacances sco­laires, et elles…

Retraites, salaires… la coupe est pleine ! Tous en grève mar­di 31 jan­vier ! Tous aux AG pour déci­der la recon­duc­tion pour gagner !

La FNEC FP-FO a par­ti­ci­pé à un groupe de tra­vail sur la « reva­lo­ri­sa­tion » annon­cée par le ministre Ndiaye aux ensei­gnants. Qu’en est-il ? Alors que l’inflation explose, que, selon les médias, le panier des 37 pro­duits du quo­ti­dien a vu son prix aug­men­ter de…

Les pro­fes­seurs des écoles veulent un peu de sous en plus ? Qu’ils aillent ensei­gner en col­lège en plus de leur classe à la place des pro­fes­seurs de techno !

Alors qu’il pour­suit sa poli­tique de casse de l’École en sup­pri­mant 2000 postes d’enseignants à la ren­trée 2023, le ministre Ndiaye, déplo­rant avec des larmes de cro­co­dile que « les résul­tats des éva­lua­tions d’entrée en sixième sont pro­blé­ma­tiques », annonce…

Deux mil­lions ont dit dans tout le pays : Pas ques­tion de prendre 2 ans ferme ! AG pour déci­der des suites et obte­nir le RETRAIT !

Dans toute la France, plus de deux mil­lions de mani­fes­tants sont des­cen­dus dans la rue à l’appel des confé­dé­ra­tions. La grève pour le retrait de la réforme Macron-Borne a été mas­sive dans de nom­breux sec­teurs du public et du pri­vé, encore plus sui­vie que le 5…

Compte ren­du de la concer­ta­tion minis­té­rielle du 18 jan­vier 2023 « Reva­lo­ri­sa­tion et attrac­ti­vi­té du métier enseignant »

Le ministre Ndiaye a invi­té les orga­ni­sa­tions syn­di­cales le 18 jan­vier 2023 pour ouvrir un nou­veau cycle de concer­ta­tion sur les salaires des seuls ensei­gnants. Après avoir van­té le bud­get 2023, pour­tant adop­té par le 49–3 et qui sup­prime 2 000 postes…

Tous en grève à par­tir du 19 jan­vier pour le retrait de la réforme des retraites !

Mal­gré l’opposition de la tota­li­té des orga­ni­sa­tions syn­di­cales et de la grande majo­ri­té de la popu­la­tion, la pre­mière ministre E. Borne a annon­cé sa réforme des retraites. Tous les per­son­nels nés après le 1er sep­tembre 1961 seraient tou­chés. L’âge légal de…

Com­mu­ni­qué inter­syn­di­cal retraites : pre­mière jour­née de mobi­li­sa­tion le 19 janvier

La Pre­mière Ministre a annon­cé ce 10 jan­vier 2023 le report de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans avec une accé­lé­ra­tion de l’augmentation de la durée de coti­sa­tion. Cette réforme va frap­per de plein fouet l’ensemble des tra­vailleurs et…

Loi 3 DS dans les EPLE : les conseils d’administration ne doivent pas vali­der les conventions !

L’adjoint ges­tion­naire a un rôle fon­da­men­tal aux côtés des per­son­nels de direc­tion pour la ges­tion maté­rielle et finan­cière des EPLE, et pour résis­ter à cer­taines pres­sions de la col­lec­ti­vi­té locale de rat­ta­che­ment, Dépar­te­ment ou Région. La loi 3DS a franchi…