« Concertation sur l’apprentissage » : plus que jamais, défendre l’enseignement professionnel sous statut scolaire

24 Oct, 2017 | Actualités, Communiqué

Le gouvernement vient d’ouvrir une concertation sur l’apprentissage et la réforme de la formation professionnelle. La confédération FO participe à ces discussions avec le ministère du travail et le ministère de l’Éducation nationale. Ce dernier a sollicité les fédérations syndicales de l‘enseignement. Lors de la première réunion avec le gouvernement, la confédération FO a fait valoir sa volonté de préserver et d’améliorer l’enseignement professionnel et son refus de toute antinomie entre enseignement professionnel et CFA.

Au moment où se développe une vaste campagne de promotion de l’apprentissage, au moment où régions et patronat désignent l’éducation nationale comme un obstacle sur cette voie et alors que 183 LP ont fermé en 10 ans, la FNEC FP-FO rappelle son opposition à toute tentative de remise en cause de la voie professionnelle sous statut scolaire.

Pour la FNEC FP-FO, les récentes déclarations du président du MEDEF demandant d’abaisser l’âge légal pour commencer une formation en apprentissage à 14 ou 15 ans sont inacceptables : cela signifierait la remise en cause de l’obligation scolaire.

Ni aux patrons, ni aux régions

Muriel Pénicaud résume ainsi l’objectif des concertations qui sont en cours : « Il faut que les branches et les entreprises s’impliquent pour la généralisation de l’apprentissage. Elles doivent être plus associées dans la construction des diplômes avec les régions. Ces dernières devront définir une offre de cursus qui corresponde aux besoins des entreprises du territoire et les branches évalueront les besoins à l’échelle nationale ».

C’est la destruction des diplômes nationaux et donc des qualifications, en lien direct avec les ordonnances. La généralisation de l’apprentissage au détriment de la formation professionnelle sous statut scolaire mettrait des milliers d’élèves sous la coupe directe des patrons. C’est le bradage de l’enseignement professionnel pour satisfaire aux besoins du patronat.

On ne sera pas surpris de voir dans ces conditions la surenchère à laquelle se livrent patronat et régions :

Le président du MEDEF réclame que « les entreprises aient la main totalement ou en coresponsabilité, sur les filières d’apprentissages, sur les CFA » et « que le financement soit direct, que ça ne passe plus par les régions ». L’institut Montaigne quant à lui préconise de « confier aux seules régions le pilotage de la voie professionnelle ».

La plus grande vigilance s’impose. En 2015, la résolution sociale du Congrès Confédéral de Tours dénonçait la logique de « destruction de l’égalité des droits des citoyens à la formation qualifiante débouchant sur des diplômes nationaux sur tout le territoire. » Elle s’opposait « à la régionalisation des diplômes et de la gestion des personnels. (…) Tout jeune qui le souhaite doit pouvoir être scolarisé dans un lycée professionnel public pour y préparer un diplôme et effectuer le parcours professionnel du CAP niveau V au BTS niveau III ce qui permettrait aux jeunes l’acquisition d’une qualification en fonction de leurs demandes. »

C’est bien de la défense des qualifications qu’il s’agit et la FNEC FP FO rappelle que les résultats de l’enseignement professionnel en matière de qualification sont bien supérieurs à ceux de l’apprentissage (71% dans le premier, 50% dans le second).

L’enseignement professionnel, c’est l’école. Un apprenti est un salarié, avec un contrat de travail.

La FNEC FP FO est fermement déterminée à défendre :

  • L’enseignement professionnel initial public laïque, sous statut scolaire, dans des établissements spécifiques, les lycées professionnels.
  • Le maintien du statut de PLP garant de l’existence de l’enseignement professionnel initial, public, laïque, sous statut scolaire.

Conseil supérieur de l’Education du 12 juillet Communiqué et déclaration sur le calendrier scolaire

Force Ouvrière a décidé, avec les organisations syndicales FSU, CGT, SUD, Solidaires, UNSA Education et UNL de quitter la séance du Conseil supérieur de l’Education (CSE) des 12 et 13 juillet, compte-tenu du refus du ministre de retirer de l’ordre du jour des textes...

Prime REP + ou le salaire «collectif» à la performance

Il y a un an, le candidat Macron avait annoncé une prime de 3000 euros pour les personnels travaillant en  éducation prioritaire. Le 2 juillet, la FNEC FP-FO a été reçue en audience au ministère sur cette question, dans le cadre de « l’agenda social » du ministre...

Enseignants, lycéens et parents d’élèves ont la même exigence : Retrait de Parcoursup ! Une place pour chaque bachelier dans la filière de son choix à l’université !

Les résultats du Baccalauréat seront affichés dans quelques jours. Alors qu’ils seront diplômés, des dizaines de milliers d’élèves ne sauront toujours pas s’ils auront une place dans l’enseignement supérieur l’année prochaine. Un grand nombre d’entre eux  risquent de...

Accès à la hors-classe : La logique de PPCR, c’est toujours plus d’arbitraire !

Accès à la hors-classe : des milliers de collègues sous le coup d'avis arbitraires sur leur valeur professionnelle FO revendique le droit effectif pour tous d'accéder à la hors-classe et défend les collègues lésés Nombre de promotions : aucune garantie, ni pour...

Inclusion scolaire systématique : le ministère ne nie pas les difficultés mais répondra-t-il vraiment aux revendications des personnels ? Il y a urgence

Compte rendu de l’audience de la FNEC FP-FO du 18 juin au ministère Suite à la conférence nationale sur l’inclusion scolaire systématique organisée par la FNEC FP-FO le 28 mars 2018, une délégation de la FNEC FP-FO a été reçue par Mme BOUHRIS, chef de cabinet du...

Communiqué UIAFP : A VOTRE BON CŒUR … !

Le rendez-vous salarial s'est tenu le 18 juin. Rappelons que ce rendez-vous est une des conséquences du protocole sur les parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) rejeté par FORCE OUVRIERE. Remplaçant les négociations salariales annuelles, il place...

Pulvérisation des commissions paritaires : Les fonctionnaires soumis à l’arbitraire !

Vendredi 25 mai le ministre de l’Action et des Comptes publics a présenté aux organisations de fonctionnaires son chantier consacré à « l'amélioration du dialogue social » et plus précisément aux commissions administratives paritaires (CAP). Rappelons que le rôle et...

Concours en licence et pré-recrutement avec statut d’élève-professeur : OUI ! Professionnalisation des concours de recrutement : NON

Après avoir imposé la masterisation des concours (obligation d’avoir un Bac+5 pour la titularisation), après l’obligation de passer par un Master de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF), après l’affectation des fonctionnaires stagiaires sur un...

FNEC FP-FO et FSPS-FO n’acceptent pas la transformation l’école maternelle en structure d’accueil territoriale

 Le président de la République, en présence du ministre Blanquer, a annoncé lors des « assises de la maternelle» les 27 et 28 mars vouloir  « une école maternelle refondée» « avec une reconception du temps scolaire et parascolaire le mercredi» Dans le même temps le...

Accès à la hors classe – PPCR L’arbitraire érigé en règle contre les droits collectifs

La FNEC FP-FO avec la FGF-FO dénonce, depuis le début, les effets dévastateurs de PPCR sur les rémunérations, les carrières et l’indépendance professionnelle des enseignants vis-à-vis de la hiérarchie. C’est la raison pour laquelle FO, contrairement à la FSU, à l’UNSA...