« Concertation sur l’apprentissage » : plus que jamais, défendre l’enseignement professionnel sous statut scolaire

24 Oct, 2017 | Actualités, Communiqué

Le gouvernement vient d’ouvrir une concertation sur l’apprentissage et la réforme de la formation professionnelle. La confédération FO participe à ces discussions avec le ministère du travail et le ministère de l’Éducation nationale. Ce dernier a sollicité les fédérations syndicales de l‘enseignement. Lors de la première réunion avec le gouvernement, la confédération FO a fait valoir sa volonté de préserver et d’améliorer l’enseignement professionnel et son refus de toute antinomie entre enseignement professionnel et CFA.

Au moment où se développe une vaste campagne de promotion de l’apprentissage, au moment où régions et patronat désignent l’éducation nationale comme un obstacle sur cette voie et alors que 183 LP ont fermé en 10 ans, la FNEC FP-FO rappelle son opposition à toute tentative de remise en cause de la voie professionnelle sous statut scolaire.

Pour la FNEC FP-FO, les récentes déclarations du président du MEDEF demandant d’abaisser l’âge légal pour commencer une formation en apprentissage à 14 ou 15 ans sont inacceptables : cela signifierait la remise en cause de l’obligation scolaire.

Ni aux patrons, ni aux régions

Muriel Pénicaud résume ainsi l’objectif des concertations qui sont en cours : « Il faut que les branches et les entreprises s’impliquent pour la généralisation de l’apprentissage. Elles doivent être plus associées dans la construction des diplômes avec les régions. Ces dernières devront définir une offre de cursus qui corresponde aux besoins des entreprises du territoire et les branches évalueront les besoins à l’échelle nationale ».

C’est la destruction des diplômes nationaux et donc des qualifications, en lien direct avec les ordonnances. La généralisation de l’apprentissage au détriment de la formation professionnelle sous statut scolaire mettrait des milliers d’élèves sous la coupe directe des patrons. C’est le bradage de l’enseignement professionnel pour satisfaire aux besoins du patronat.

On ne sera pas surpris de voir dans ces conditions la surenchère à laquelle se livrent patronat et régions :

Le président du MEDEF réclame que « les entreprises aient la main totalement ou en coresponsabilité, sur les filières d’apprentissages, sur les CFA » et « que le financement soit direct, que ça ne passe plus par les régions ». L’institut Montaigne quant à lui préconise de « confier aux seules régions le pilotage de la voie professionnelle ».

La plus grande vigilance s’impose. En 2015, la résolution sociale du Congrès Confédéral de Tours dénonçait la logique de « destruction de l’égalité des droits des citoyens à la formation qualifiante débouchant sur des diplômes nationaux sur tout le territoire. » Elle s’opposait « à la régionalisation des diplômes et de la gestion des personnels. (…) Tout jeune qui le souhaite doit pouvoir être scolarisé dans un lycée professionnel public pour y préparer un diplôme et effectuer le parcours professionnel du CAP niveau V au BTS niveau III ce qui permettrait aux jeunes l’acquisition d’une qualification en fonction de leurs demandes. »

C’est bien de la défense des qualifications qu’il s’agit et la FNEC FP FO rappelle que les résultats de l’enseignement professionnel en matière de qualification sont bien supérieurs à ceux de l’apprentissage (71% dans le premier, 50% dans le second).

L’enseignement professionnel, c’est l’école. Un apprenti est un salarié, avec un contrat de travail.

La FNEC FP FO est fermement déterminée à défendre :

  • L’enseignement professionnel initial public laïque, sous statut scolaire, dans des établissements spécifiques, les lycées professionnels.
  • Le maintien du statut de PLP garant de l’existence de l’enseignement professionnel initial, public, laïque, sous statut scolaire.

Pré-recrutement d’apprentis professeurs : Statut, concours et salaires dans le viseur de la loi Blanquer

Parmi les mesures destructrices du projet de loi Blanquer pour « une école de la confiance », le ministère prévoit la modification du recrutement des AED, qui pourraient être utilisés comme professeurs apprentis à moindre coût. Recrutés par contrat en L2, sans le...

Editorial du Syndicaliste Indépendant n°208 : Soyons lucides !

Parmi les titres multiples et variés des journaux acharnés contre l’existence même de la confédération FO dans une campagne médiatique insupportable, retenons-en un : « A quoi sert FO ? ».D’autres sur certaines ondes, ont d’ailleurs apporté leur réponse : FO doit...

Je vote FO

Face aux réformes gouvernementales qui détruisent tous les droits et garanties collectives,Je vote FOPour Résister, revendiquer, reconquérir tract je vote...

Le statut, rien que le statut ! Retrait des réformes Darmanin-Blanquer

Le ministre de l’Action publique vient de lancer une bombe contre le Statut général : généralisation des recrutements sous contrat, démantèlement des services publics, suppressions de dizaines de milliers de postes, mise en place d’un plan de départs dits «...

Violences scolaires : il est urgent d’arrêter le saccage de l’école républicaine et des statuts!

Après la diffusion ce week-end d’une vidéo montrant un élève d’un lycée de Créteil menacer d’une arme sa professeure, la FNEC FP-FO tient à apporter tout son soutien à la collègue et à l’équipe de l’établissement. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation...

Déclaration de la FNEC FP-FO au CSE du 15 octobre 2018

Monsieur le ministre, Mesdames, Messieurs membres du CSE, Le projet de loi de l’école de la confiance est présenté aujourd’hui au CSE dans la précipitation : nous avons été informés le 2 octobre alors que le texte n’était pas finalisé. Il doit être présenté au...

Fusion des académies Non à la régionalisation de l’Éducation nationale, maintien de toutes nos garanties statutaires nationales !

  Lors du CTM du 4 octobre le calendrier a été confirmé. Le 1° janvier 2020, il n'y aura plus que 13 académies métropolitaines, coïncidant avec les périmètres des grandes régions issues de la loi Notre du gouvernement Valls-Hollande. Le ministère entend multiplier les...

Vademecum sur la laïcité : le ministère doit prendre ses responsabilités

Le ministre de l’Education nationale vient de s’adresser aux enseignants pour les informer de la publication d’un formulaire de saisine et d’un vadémécum. Ces documents sont mis à la disposition des personnels pour les aider à traiter des atteintes au principe de...

5 octobre : journée mondiale des enseignants : défense inconditionnelle des statuts, des postes et des libertés syndicales des enseignants

La journée mondiale des enseignants s’inscrit dans un contexte international où les politiques menées par les gouvernements et suscitées par les institutions internationales (FMI, Banque mondiale, Union Européenne) sont très éloignées des exigences affirmées dans les...

1 800 suppressions de postes dans l’Éducation nationale : le ministre accélère le traitement de choc

Par voie de presse, le ministre Blanquer a annoncé la suppression de 1 800 postes dans le ministère de l’Éducation nationale sur le budget 2019. Blanquer suit le cap des contre-réformes fixé par le gouvernement Afin de baisser les dépenses de l’Etat et réduire les...