Compte rendu du CSE du 6 octobre 2020 la FNEC FP-FO vote contre de nouvelles mesures de musèlement des personnels

12 Oct, 2020CTM/CSE

 Déclaration liminaire

 De nouvelles restrictions sanitaires sont mises en œuvre aujourd’hui dans les zones dites écarlates, mais aucune mesure n’a été prise pour augmenter les lits et les recrutements dans les   hôpitaux.

Les libertés individuelles et collectives, les libertés syndicales ne sont pas négociables. Le gouvernement utilise le prétexte sanitaire pour franchir chaque semaine un cran supplémentaire dans la remise en cause des droits démocratiques. Ainsi, avec la cgt-FO, la FNEC FP-FO exige en particulier que le droit de réunion, de manifestation, ainsi que tous les droits syndicaux soient rétablis. La répression à l’encontre des personnels et militants syndicaux doit cesser  immédiatement.

Ainsi la limitation de la jauge à 50% des effectifs des universités constitue une nouvelle limitation de l’accès à l’instruction, droit inscrit dans notre constitution. Dans le même temps, les résultats de Parcoursup sont tombés la semaine dernière. Plus de 591 bacheliers sont encore sans affectation. Le tableau de bord du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche indique que 666 000 candidats sur 950 000 ont accepté une proposition. Que sont devenus les autres candidats  ?

Pour la FNEC FP-FO, Parcoursup est une machine à trier et à exclure, nous en demandons toujours l’abandon. Nous demandons également l’abandon de la réforme Blanquer du baccalauréat dont le calendrier a été diffusé. Le syndicat ID-FO des chefs d’établissement déclare dans sa communication : « Un des objets avancés par cette réforme du bac était la simplification de cet examen. Force est de constater que l’objectif n’est pas réellement atteint. Les élèves sont sous pression pendant 2 années. Les établissements se transforment à partir de janvier en centre d’examen permanent. La pression devient extrême pour les chefs d’établissement, dont les adjoints en plus d’être des faiseurs d’emploi du temps de plus en plus complexes durant les congés d’été doivent devenir des experts de la planification à l’année !  »

La FNEC FP-FO condamne le plan de relance pour la jeunesse dans la mesure où il s’agit de fournir une main d’œuvre quasi gratuite au patronat. Dans le même temps, l’avenir que propose ce gouvernement à la jeunesse, c’est la précarité. L’emploi en CDI n’est pas l’ennemi de la croissance. La hausse des salaires non plus. À l’ordre du jour de ce CSE, un texte qui assouplit encore les conditions dans lesquelles les entreprises contribuent au financement de la formation professionnelle. Cela ne va pas dans le bon   sens.

La rentrée 2020 est une rentrée chaotique, conséquence de mesures d’austérité budgétaire menées depuis des années : classes surchargées, 30 élèves par classe de la maternelle au collège, entre 35 et 37 dans les lycées. Absence de remplaçants ce qui remet en cause le droit à la formation. Absence de remplaçants dans une situation où les quatorzaines se multiplient depuis le début de   l’année.

Or, le solde des postes est négatif pour le projet de loi de finances 2021 : 157 postes en moins. Ce serait poursuivre le saccage de l’instruction publique et des garanties statutaires des   personnels.

La FNEC FP-FO exige la création de postes, le rétablissement des postes supprimés, l’ouverture de la liste complémentaire et son réabondement pour pourvoir les postes   vacants.

Enfin, le ministre annonce un « Grenelle des professeurs ». C’est l’ensemble des personnels de l’Éducation nationale qui attend une augmentation de salaire alors que le point d’indice est gelé depuis 2000, avec une perte de pouvoir d’achat de 20 %. L’urgence étant la situation des AESH, payés à temps partiel alors que le service implique un temps de travail qui corresponde au temps   scolaire.

Les GT se multiplient, mais nous n’avons toujours pas de date pour l’ouverture de négociations salariales afin d’obtenir les 183€ d’augmentation indiciaire, comme les personnels de la fonction publique hospitalière. Nous demandons que cette augmentation de 49 points soit intégrée à la grille, dans le cadre de notre attachement à l’unité de cette grille.

C’est la raison pour laquelle la FNEC FP-FO, avec la cgt-FO considère que « Ni les salariés ni leurs organisations syndicales ne peuvent accepter davantage que les emplois, les salaires et les garanties collectives soient systématiquement sacrifiés au motif de la crise sanitaire (…) » et que « L’heure est à la préparation urgente du rapport de force interprofessionnel.  »

Voir en pj jointe le CR

 

 

Le gouvernement maintient et amplifie ses mesures de dislocation : ÇA SUFFIT !

Jeudi 14 janvier, le gouvernement a annoncé un train de mesures supplémentaires avec de nouvelles restrictions des libertés individuelles. Tournant le dos aux revendications portées par les organisations syndicales qui depuis des mois demandent des moyens pour faire...

Il faut rétablir le baccalauréat national ! Texte intersyndical SNFOLC, SNES FSU, SUD Education, CGT Educ’action, SNALC, SNCL-FAEN

Le contexte de la crise sanitaire révèle au grand jour une réforme au calendrier intenable. La tenue d’épreuves de spécialité dès mars n’est pas compatible avec l’assimilation de connaissances solides et exigeantes dans une discipline. Les élèves ont subi un...

Retrait total de la loi sécurité globale ! Retrait des décrets de fichage de l’opinion !

Loi de sécurité globale, loi sur les séparatismes, décrets sur la « prévention des atteintes à la sécurité publique»: les libertés syndicales et l’existence même des organisations syndicales sont menacées. Ces mesures font système avec la loi de transformation de la...

Déclaration liminaire de la FNEC FP-FO et compte rendu du CSE du 7 janvier 2021

Déclaration liminaire : FO demande le rétablissement des épreuves terminales et nationales du baccalauréat !  Étant donné l’actualité de la mise en œuvre de la réforme du lycée et du baccalauréat en lien avec Parcoursup qui suscite un rejet sinon une immense anxiété...

AESH : l’augmentation du SMIC doit aboutir à une refonte de la rémunération ! Tous au 26 janvier pour l’augmentation générale des salaires !

A vos fiches de paye ! Chaque année, le SMIC est automatiquement augmenté. Cette année, cela représente15€ bruts en plus (+ 0,99%) au 1er janvier 2021. L’employeur public ne peut rémunérer des agents à un niveau inférieur au SMIC. Le décret n°91-769 du 2 août 1991...

La bonne résolution pour 2021 : préparer la grève du 26 janvier et ses suites !

L’année 2020 qui vient de s’achever permet de tirer quelques enseignements. Alors que le gouvernement poursuit sa politique de destruction des services publics, de réduction des moyens dans les hôpitaux, que les fermetures de lits se poursuivent, la crise sanitaire...

Le baccalauréat doit être rétabli : retour aux épreuves nationales, terminales et anonymes !

La FNEC FP-FO s’est adressée aux fédérations de l’Éducation nationale et aux organisations lycéennes pour affirmer dans l’unité l’urgence de rétablir un bac national, contre le démantèlement du diplôme organisé par le ministre. L’ordonnance du 24 décembre 2020 prévoit...

Transfert de la médecine scolaire et du médico-social aux collectivités territoriales, c’est non  !

Madame Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales a annoncé hier, jeudi 17 décembre 2020, que son projet de loi dit « 4D » relatif « à la différenciation, à la décentralisation, à la...

Déclaration liminaire de la FNEC FP-FO et compte rendu du CSE du 10 décembre 2020

Le samedi 5 décembre 2020, un an jour pour jour après le début des mobilisations contre le projet de réforme des retraites, des centaines de milliers se sont à nouveau rassemblés dans toutes les villes de France pour le retrait du projet de loi de sécurité globale....

Non M. Castex, l’école n’est pas une garderie ! La FNEC FP-FO défend l’école laïque, publique et obligatoire

Encore une fois, le gouvernement et son conseil scientifique ont décidé de changer les règles au dernier moment sans demander l’avis de  personne. Les personnels ont ainsi appris, ce matin, par voie de presse, qu’ils devraient faire preuve  de « tolérance » pour...