Compte ren­du de la concer­ta­tion minis­té­rielle du 18 jan­vier 2023 « Reva­lo­ri­sa­tion et attrac­ti­vi­té du métier enseignant »

20 Jan, 2023Compte ren­du

Le ministre Ndiaye a invi­té les orga­ni­sa­tions syn­di­cales le 18 jan­vier 2023 pour ouvrir un nou­veau cycle de concer­ta­tion sur les salaires des seuls ensei­gnants. Après avoir van­té le bud­get 2023, pour­tant adop­té par le 49–3 et qui sup­prime 2 000 postes ensei­gnants, le ministre a écou­té les décla­ra­tions des orga­ni­sa­tions syndicales.

Décla­ra­tion de la FNEC FP-FO :

Nous sommes aujourd’hui invi­tés à une nou­velle réunion de lan­ce­ment de nou­velles concer­ta­tions sur la reva­lo­ri­sa­tion et l’attractivité du métier enseignant.

Cela fait suite à 4 groupes de tra­vail qui se sont tenus avant les élec­tions pro­fes­sion­nelles et après les­quels nous ne savons tou­jours pas qui serait concer­né par une reva­lo­ri­sa­tion sans contre­par­tie, indem­ni­taire ou indi­ciaire, ni quelles seraient les mis­sions com­plé­men­taires cen­sées être rému­né­rées dans le cadre du « pacte : tra­vailler plus pour perdre moins ».

S’agirait-il par exemple de rému­né­rer les pro­fes­seurs des écoles qui devraient inter­ve­nir en 6ème, selon vos der­nières annonces par voie de presse sans aucune concer­ta­tion sur cette ques­tion ? La FNEC FP-FO indique d’emblée sa totale oppo­si­tion à ce sujet, a for­tio­ri quand elle s’accompagne de la sup­pres­sion de l’enseignement de la tech­no­lo­gie en 6ème ! Nous n’acceptons pas cette remise en cause du sta­tut des pro­fes­seurs des écoles, ni celle de l’enseignement dis­ci­pli­naire dis­pen­sé par des pro­fes­seurs cer­ti­fiés ou agré­gés dans les collèges.

La FNEC FP-FO rap­pelle éga­le­ment sa posi­tion constante de refus d’une rému­né­ra­tion en fonc­tion de « mis­sions sup­plé­men­taires » ou de « l’investissement dans les pro­jets inno­vants » que vous cher­chez à mettre en place à tra­vers le CNR ini­tié par le pré­sident Macron.

Le décret qui visait à « ins­ti­tuer une indem­ni­té pour mis­sion d’innovation péda­go­gique allouée aux per­son­nels inter­ve­nant dans un pro­jet rele­vant du fonds d’innovation péda­go­gique » a été sus­pen­du. C’est une bonne chose ! Nous avons été heu­reux d’apprendre lors du der­nier GT avec la DGSCO qu’une nou­velle enve­loppe bud­gé­taire serait dis­po­nible. La FNEC FP-FO n’acceptera pas de prime indi­vi­dua­li­sée, comme dans les entre­prises pri­vées et demande que cette enve­loppe soit uti­li­sée pour la reva­lo­ri­sa­tion de tous les per­son­nels, sans contre­par­tie, tout comme les 300 mil­lions de l’enveloppe consa­crée au « pacte » et les 500 mil­lions pré­vus pour le « fonds d’innovation pédagogique ».

La FNEC FP-FO refuse le piège des concer­ta­tions CNR et des « fonds d’innovation péda­go­gique ». Quelle école, quel éta­blis­se­ment n’a pas besoin de moyens, de locaux, de maté­riels, de per­son­nel pour pou­voir fonc­tion­ner ? Quel col­lègue, compte tenu des salaires en berne, ne vou­drait voir son salaire augmenter ?

La rému­né­ra­tion pour mis­sions sup­plé­men­taires du « pacte », les « indem­ni­tés pour mis­sion d’innovation péda­go­gique », les Fonds d’innovation péda­go­gique, ce sont pour la FNEC FP-FO :

  • Des primes à la ter­ri­to­ria­li­sa­tion de l’École et à sa déréglementation !
  • Des primes pour être lié à un contrat d’objectif fixé avec les élus ter­ri­to­riaux, les repré­sen­tants de parents, les asso­cia­tions, les élèves… et éva­lués par eux, lien avec les éva­lua­tions d’école et d’établissement !
  • Des primes pour accep­ter la remise en cause de sa liber­té péda­go­gique et de son statut !

La FNEC FP-FO exige l’abandon de ces mesures ter­ri­to­riales et rap­pelle son atta­che­ment indé­fec­tible au cadre natio­nal de l’École.

La FNEC FP-FO réaf­firme qu’il n’est nul besoin de concer­ta­tions locales pour répondre aux revendications :

  • Aug­men­ta­tion indi­ciaire pour tous les per­son­nels, pas seule­ment les ensei­gnants, et en par­ti­cu­lier les per­son­nels les plus en dif­fi­cul­tés (caté­go­ries C, AESH, AED…), sans contre­par­tie, a mini­ma à hau­teur de l’inflation pour com­men­cer, et rat­tra­page des 25 % de pou­voir d’achat per­du en 20 ans !
  • Uti­li­sa­tion de la tota­li­té des enve­loppes bud­gé­taires pour la « reva­lo­ri­sa­tion » de tous les per­son­nels sans contre- partie !
  • Res­pect du sta­tut des dif­fé­rents corps ensei­gnants ! Aban­don des annonces concer­nant les pro­fes­seurs des écoles au col­lège ! Main­tien de l’enseignement de la tech­no­lo­gie en 6ème !
  • Annu­la­tion des sup­pres­sions de postes pré­vues à la ren­trée 2023, créa­tion de tous les postes nécessaires !
  • Aban­don de la réforme de la voie professionnelle !

Alors que nous réaf­fir­mons ces posi­tions dans toutes les ins­tances, sou­vent en com­mun avec d’autres orga­ni­sa­tions, vous conti­nuez à dérou­ler vos projets…

Ce n’est pas sans rap­pe­ler la méthode du gou­ver­ne­ment qui s’entête avec sa contre-réforme des retraites, mal­gré l’opposition de la tota­li­té des orga­ni­sa­tions syn­di­cales et de l’immense majo­ri­té de la population.

La FNEC FP-FO, avec sa Confé­dé­ra­tion, sera mobi­li­sée avec tous les sala­riés demain 19 jan­vier, départ d’une puis­sante mobi­li­sa­tion pour le retrait de la contre-réforme des retraites, mais éga­le­ment pour ouvrir la voie à la satis­fac­tion de toutes nos reven­di­ca­tions : pour nos salaires, pour l’annulation des fer­me­tures et la créa­tion des postes néces­saires, pour défendre l’École publique et le Sta­tut de ses personnels.

Compte ren­du

Le ministre a rap­pe­lé les 2 dimen­sions de la reva­lo­ri­sa­tion qu’il prévoit :

  • La « reva­lo­ri­sa­tion socle » (635 mil­lions) qui doit concer­ner le plus grand nombre tout en don­nant la prio­ri­té à l’attractivité (donc aux débuts de car­rière). Cela sera à la fois de l’indemnitaire (puisque l’Éducation natio­nale est en retard sur ce plan) et de l’indiciaire (quand on modi­fie les taux de pas­sage à la hors classe ou classe excep­tion­nelle, c’est de l’indiciaire…) La décli­nai­son exacte fera l’objet de pro­chaines concer­ta­tions. Un agen­da social va être orga­ni­sé pour les per­son­nels non-ensei­gnants (avec quelle enve­loppe bud­gé­taire pour reva­lo­ri­ser les per­son­nels ? Mystère…).
  • Rému­né­rer les nou­velles mis­sions du « pacte » (300 mil­lions) : rem­pla­ce­ment de courte durée, accom­pagne- ment et orien­ta­tion des élèves, for­ma­tion conti­nue… En réponse à la ques­tion de la FNEC FP-FO, il pré­cise que cette enve­loppe ser­vi­ra éga­le­ment à rému­né­rer les inter­ven­tions des pro­fes­seurs des écoles au col­lège… D’autres mis­sions peuvent être pro­po­sées et nous serons atten­tifs aux pro­po­si­tions des orga­ni­sa­tions syndicales…

« Cette nou­velle phase de concer­ta­tions qui s’ouvre sera une vraie concer­ta­tion, dans le res­pect du dia­logue social… »

La FNEC FP-FO a fait remar­quer que la mise en place de pro­jets locaux avec son « fonds d’innovation péda­go­gique » n’a fait l’objet d’aucune concer­ta­tion. La FNEC FP-FO rap­pelle son oppo­si­tion d’autant plus que cela pour­rait avoir un impact sur les salaires avec l’instauration d’une rému­né­ra­tion pour « inves­tis­se­ment dans les projets ».

La FNEC FP-FO s’oppose aux pro­jets du ministre qui avance à marche for­cée vers l’individualisation des salaires en fonc­tion de nou­velles mis­sions et de « l’investissement » sup­po­sé dans des pro­jets territorialisés.

Elle inter­vien­dra dans toutes les ins­tances en ce sens et en réaf­fir­mant sa reven­di­ca­tion : aug­men­ta­tion indi­ciaire des salaires pour tous les per­son­nels sans contrepartie !

Mon­treuil le 20 jan­vier 2023

2

Grande concer­ta­tion sur l’autorité à l’École – réunion du 15 mai

Nos orga­ni­sa­tions FSU, UNSA Édu­ca­tion, FNEC-FP-FO, SGEN-CFDT, CGT Educ’action et SUD Édu­ca­tion ne par­ti­ci­pe­ront pas à la réunion de ce jour dans le cadre de la « Grande concer­ta­tion » sur l’autorité à l’École. Nous avons déjà eu l’occasion de dénon­cer la…

La fusion des AESH et des AED est aban­don­née ! Un encou­ra­ge­ment pour le retrait de l’Acte 2 de l’École inclusive !

Un groupe de tra­vail concer­nant l’ « École pour tous » s’est réuni lun­di 13 mai. Les repré­sen­tants du minis­tère recon­naissent que la ques­tion de l’École inclu­sive sys­té­ma­tique est sen­sible : « On ne cherche pas à mini­mi­ser. On est d’accord qu’il y a des…

Réforme de la for­ma­tion des ensei­gnants et des concours : une attaque d’ampleur contre le recru­te­ment sous Statut !

La ministre Bel­lou­bet a pré­sen­té le lun­di 6 mai son pro­jet, pour une mise en œuvre dès la ren­trée de sep­tembre 2024. Le gou­ver­ne­ment veut aller vite pour une réforme aux dégâts mul­tiples. Pour tous, le main­tien de la « mas­te­ri­sa­tion » et la remise en cause du…

Pour blo­quer le « choc des savoirs » et les mesures qui cassent l’École publique, pour les moyens néces­saires (postes, classes, salaires…) : Grève natio­nale le 14 mai !

La mobi­li­sa­tion pour obte­nir les moyens néces­saires à la réus­site de leurs élèves, pour leur salaire et contre le « choc des savoirs », enga­gée depuis le mois de jan­vier, se pour­suit mal­gré les périodes de vacances zonées, témoi­gnant de la déter­mi­na­tion des…

La seule réponse du gou­ver­ne­ment : stig­ma­ti­ser, sou­mettre, réprimer

Lors de son dis­cours à Viry-Châ­tillon, le Pre­mier ministre a annon­cé une « concer­ta­tion » sur « le res­pect de l’autorité au sein de notre jeu­nesse ». La ministre Bel­lou­bet l’a lan­cée ce ven­dre­di 3 mai. A un mois des élec­tions euro­péennes, per­sonne n’est dupe…

Face au tol­lé, crai­gnant les mobi­li­sa­tions, le gou­ver­ne­ment renonce à récu­pé­rer les heures allouées aux enseignements

La consigne minis­té­rielle est tom­bée comme un cou­pe­ret dans les éta­blis­se­ments en début de semaine. Dans le cadre de la réduc­tion des cré­dits de 700 mil­lions d’euros à l’Éducation natio­nale, le minis­tère avait deman­dé aux rec­to­rats de reprendre les budgets…

Sou­tien aux étu­diants mobi­li­sés pour la paix et l’arrêt du géno­cide à Gaza !

La FNEC FP-FO condamne les ten­ta­tives d’intimidation, de stig­ma­ti­sa­tion, voire de cri­mi­na­li­sa­tion des étu­diants mobi­li­sés pour le ces­sez-le-feu en Pales­tine et l’arrêt du géno­cide en cours à Gaza. Dans une inter­view le 28 avril, la ministre Retailleau…

Stop à la remise en cause des liber­tés publiques !

La FNEC FP-FO dénonce la dérive liber­ti­cide en cours qui vise à faire taire, à stig­ma­ti­ser, à cri­mi­na­li­ser toutes les voix qui s’élèvent pour exi­ger un ces­sez-le-feu à Gaza, la fin des mas­sacres et des bom­bar­de­ments de popu­la­tions civiles, l’arrêt du génocide…

Annonces de Gabriel Attal à Viry-Châ­­tillon : Non à la mise au pas de la jeu­nesse, de l’École et de ses personnels !

Plu­tôt que de répondre à la colère géné­rale pro­vo­quée par les sup­pres­sions de postes et les fer­me­tures de classes, les 700 mil­lions de coupes bud­gé­taires, les contre-réformes, le « choc des savoirs », Gabriel Attal a déci­dé d’accentuer la pres­sion sur la…

Pour blo­quer le « choc des savoirs » et les plans du gou­ver­ne­ment contre le Sta­tut, pour nos reven­di­ca­tions : AG par­tout dès la rentrée !

Réforme des lycées pro, « choc des savoirs », SNU, uni­forme, acte 2 de l’école inclu­sive, sup­pres­sions de postes, ter­ri­to­ria­li­sa­tion : le gou­ver­ne­ment mul­ti­plie les mau­vais coups contre l’École publique. En face, les per­son­nels et les parents d’élèves…