Comité Technique Ministériel du 9 juillet : la FNEC FP-FO vote CONTRE (*) le décret fusionnant les académies de Caen et de Rouen

10 Juil, 2019Actualités, Communiqué

Un Comité Technique Ministériel s’est réuni le 9 juillet avec à l’ordre du jour notamment un décret fusionnant les académies de Caen et de Rouen, ainsi qu’un projet d’arrêté sur la possibilité de tenir conjointement d’ici 2022 les CTA, CTSA et CHSCT A des académies de Caen de Rouen.

Les organisations syndicales FNEC FP-FO, FSU, CGT Educ’Action, SNALC et SGEN-CFDT ont décidé d’adopter une déclaration intersyndicale (**).

Pour ce CTM, la FNEC FP-FO avait demandé au préalable la participation d’un expert FO, élu au CTA de l’académie de Rouen. Un bilan depuis le début de l’expérimentation a été effectué avec un point précis sur les postes supprimés, les dysfonctionnements dans les services et les instances représentatives, le mal-être des personnels, la mobilisation massive des personnels contre la fusion des académies et pour avoir un recteur à Caen et un recteur à Rouen.

Pour la FNEC FP-FO, le ministère et le gouvernement veulent la mise en place d’une Agence Régionale de l’Education sur le même modèle que les ARS. Notons d’ailleurs que récemment pour la région Normandie, une Agence Régionale de l’Orientation a été mise en place.

Ainsi, tout est prêt pour cette mise en place d’une ARE avec un recteur de région + un préfet de région + un président de région.

Pour la FNEC FP-FO, il ne s’agit pas de la construction d’une académie de Normandie mais bel et bien de la destruction des académies de Caen et de Rouen.

La fusion des académies est effectuée à marche forcée, sans prendre en compte les réalités du terrain et encore moins les revendications des personnels avec une très grande majorité de leurs organisations syndicales.

La FNEC FP-FO reste disponible et accompagnera les personnels réunis en assemblées générales et en comité d’organisation pour une grève massive sur le même modèle que celle du 21 mars.

Les personnels ainsi que tous les usagers des deux académies ne sont pas des cobayes pour expérimenter de nouveaux schémas guidés par la volonté e décentraliser et territorialiser l’Education nationale. Les récentes réunions conjointes des CTA de la région académique Limoges, Poitiers et Bordeaux ou de celle de Clermont-Ferrand, Grenoble et Lyon démontrent que le ministère met en place la généralisation de cette expérimentation.

Les personnels ont bien compris que la seule chose qui leur est proposée est d’attendre 2022 pour déstructurer entièrement les organisations actuelles ainsi que celles qui se mettraient en place d’ici là. Toute tentative de bi-sites ou miroir ne sont qu’une illusion et un prétexte pour faire entrer dans le rang les personnels et donc de permettre une première dans notre histoire : la fusion de deux académies.

Déterminés, les personnels avec leurs organisations syndicales peuvent faire reculer ce projet funeste guidé uniquement par la volonté du gouvernement. L’heure est à l’information et donc la préparation de la mobilisation dès la rentrée des personnels tous corps confondus.

 

(*) Votes sur le décret fusionnant les académies de Caen et Rouen au CTM du 9 juillet 2019

11 « Contre » : FSU, FNEC FP FO, CGT Educ’Action, SNALC et SGEN-CFDT.

4 « Ne prend pas part au vote » : UNSA.

 

(**) Déclaration intersyndicale FSU, FNEC FP FO, CGT Educ’Action, SNALC et SGEN-CFDT au CTM du 9 juillet 2019.

« A l’ordre du jour de ce Comité Technique Ministériel est inscrit un projet de texte visant à acter la fusion des académies de Caen et de Rouen. Les organisations syndicales FSU, FNEC FP-FO, CGT Educ’Action, SNALC, SGEN-CFDT soulignent que l’expérimentation engagée en 2017 consistant à nommer un seul recteur ou une seule rectrice pour administrer les deux académies est un échec. La mobilisation des personnels des deux rectorats, et plus largement de l’ensemble des deux académies, en témoigne. Elles réaffirment également que ce projet de fusion des deux académies de Caen et de Rouen n’implique aucun intérêt pour le service public d’éducation tant les deux académies correspondent à des réalités différentes pour l’organisation de celui-ci. Les organisations syndicales FSU, FNEC FP-FO, CGT Educ’Action, SNALC, SGEN-CFDT demandent au ministre d’abandonner cette fusion qui ne peut qu’aboutir à dégrader les conditions de travail des personnels et celles relevant des bonnes organisations des services déconcentrés et administration de la mission de service public d’éducation dans les académies de Caen et de Rouen. »

Montreuil, le 10 juillet 2019

Retraites, statut de directeur, nouveau pacte avec les enseignants… Le gouvernement multiplie les agressions : « il faut les arrêter ! »

Quelques jours seulement après le suicide de notre collègue Christine Renon, au moment où plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées à Bobigny, comme partout en France pour dire : « il faut que ça s’arrête », le ministre Blanquer ose tenter de récupérer...

Éditorial SI 212 : L’heure n’est pas à la concertation pour discuter des modalités d’application mais à la mobilisation et la grève unie pour empêcher la réforme Delevoye !

Nous avons reçu le mardi 1er octobre du ministre de l’Éducation nationale, monsieur Blanquer, et du haut-commissaire aux retraites, monsieur Delevoye, une invitation à une « concertation sectorielle relative à la réforme des retraites ». La FNEC FP-FO ne s’y rendra...

Jusqu’à 40 % de pension en moins ! LE PROJET MACRON – DELEVOYE CONTRE LES RETRAITES EST INSUPPORTABLE ! IL DOIT DISPARAITRE Préparons la grève à compter du 5 décembre

 Après la loi Blanquer, la réforme du lycée, la publication de la loi de destruction de la Fonction Publique, le gouvernement entend s’attaquer avec une brutalité inouïe à nos retraites. S’appuyant sur la publication du rapport Delevoye le 18 juillet dernier, le...

Combien faudra-t-il de morts ?

C’est avec beaucoup d’émotion que les personnels ont pris connaissance du décès de notre collègue directrice de l’école maternelle de Pantin (93) et du courrier qu’elle a laissé. Elle y décrit de manière très précise, avec un remarquable recul de quelqu’un qui a déjà...

Le nouveau “contrat social” au ministère de l’Éducation nationale : Mutations et promotions à la tête du client !

Jusqu’à maintenant, les décisions de l’employeur concernant la carrière des fonctionnaires (mutations, avancement,…) sont contrôlées par les organisations syndicales siégeant dans les commissions administratives paritaires (CAP). Mais la loi de Transformation de la...

L’objectif du projet Macron-Delevoye : baisser le montant des pensions !

SORTEZ VOS CALCULETTES Tous les calculs dans le fichier ci-contre sont effectués avec les paramètres suivants : Code des pensions civiles et militaires actuel (CDCM) : 75 % du dernier traitement détenu les 6 derniers mois ; valeur du point d’indice annuel actuel de...

300 € annuels d’augmentation annoncés par le ministre Blanquer : MERCI PATRON !

Quelques jours avant la rentrée scolaire, le ministre Blanquer s’est répandu sur les ondes et les écrans en annonçant pour 2020 que les professeurs engrangeront 300€ bruts d’augmentation « en moyenne ». Ce qui reviendrait à 25€ par mois, soit 17€ nets, toujours en...

Rentrée scolaire, rentrée sociale : se rassembler sur les revendications

Le gouvernement et le ministre de l’Éducation nationale font feu de tout bois dans une communication annonçant « l’acte 2 du quinquennat » qui changerait radicalement l’acte 1 : « écoute, modestie, horizontalité… » ! MAIS La réalité des semaines qui viennent de...

Comité Technique Ministériel du 9 juillet : la FNEC FP-FO vote CONTRE (*) le décret fusionnant les académies de Caen et de Rouen

Un Comité Technique Ministériel s’est réuni le 9 juillet avec à l’ordre du jour notamment un décret fusionnant les académies de Caen et de Rouen, ainsi qu’un projet d’arrêté sur la possibilité de tenir conjointement d’ici 2022 les CTA, CTSA et CHSCT A des académies de...

Lettre ouverte au ministre de l’Éducation nationale

Vous trouverez ci-dessous la déclaration que la FNEC FP-FO avait prévu de lire lors de la réunion intersyndicale convoquée par le ministre de l’Education nationale le 8 juillet 2019, pour évoquer son agenda social. « Compte-tenu du contexte », le ministre a annulé...