Comité Technique Ministériel du 8 janvier : FO demande le report

8 Jan, 2020Actualités, Communiqué

 Le ministre a décidé pendant les vacances scolaires d’ajouter au calendrier prévu un nouveau CTM, le 8 janvier.

Or, depuis le 5 décembre les salariés du public et du privé sont en grève. Dans l’Education nationale, le ministre ne peut ignorer les chiffres historiques de grévistes. Ce mépris de la réalité revendicative a conduit d’ailleurs le gouvernement a publié en catimini toute une série de textes le 31 décembre. Faisant abstraction de tous les votes des organisations syndicales, il a publié les textes sur la généralisation de la contractualisation, la mise en place de la rupture conventionnelle alors que les principales organisations ont depuis des mois  demandé  le  retrait  de  ces  dispositions  déclinées  dans  la  loi  de « transformation de la Fonction publique ». Il publie aussi les textes relatifs au financement des écoles maternelles sous contrat par des fonds publics dans le cadre de l’application de la loi pour une « école de la confiance ». Et comme si cela ne suffisait pas, les décrets sur la réforme territoriale sont eux aussi publiés.

C’est dans cette même logique du « circulez, il n’y a rien à voir » qu’imperturbablement l’ordre du jour du CTM valide à chaque séance la destruction du statut, des acquis, des droits collectifs. Ainsi lors de ce CTM, serait proposé un CAPES local pour la Guyane, la fusion de toutes les inspections de tous les ministères mettant fin à la spécificité de l’inspection disciplinaire, et cela dans la logique de la modification sans précédent des concours, de la réforme du lycée et du baccalauréat. Il faudrait aussi que les organisations syndicales écoutent benoîtement les informations du ministre concernant ses décisions sur la fermeture de CANOPE, deuxième opérateur public liquidé après l’ONISEP et les DRONISEP.

Parce que les revendications de personnels sont incontournables, parce que le statut ne se négocie pas, parce que nous voulons le retrait de la retraite par points et que nous sommes en grève, la FNEC FP-FO a demandé au ministre le report du CTM, s’est adressée à l’ensemble des organisations syndicales pour une démarche commune et ne pas siéger. En tout état de cause la FNEC FP-FO prend ses responsabilités en défense des personnels et ne siègera pas.

Courrier FNEC FP-FO au Ministre :

« Vous avez convoqué un Comité Technique Ministériel de l’Education nationale mercredi 8 janvier, en pleine grève interprofessionnelle pour exiger le retrait de la réforme des retraites.

Cette mobilisation d’une ampleur inédite s’exprime depuis le 5 décembre dernier. Et le gouvernement maintient l’intégralité de sa réforme visant à supprimer les 42 régimes de retraites existants, dont le Code des Pensions civiles et militaires.

Il prétend ouvrir de nouvelles « négociations » alors que le projet est déjà rédigé et soumis à plusieurs instances, dont le Conseil d’État.

 Les personnels de l’Education nationale, comme tous les salariés, ne sont pas dupes. C’est pourquoi depuis le 6 janvier, dans les écoles, les établissements et les services, les Assemblées générales nombreuses décident la grève soit dès maintenant, soit à partir du 9 janvier, dans le cadre de l’appel des confédérations et de la majorité des fédérations de l’enseignement.

Dans ces conditions, puisque le gouvernement refuse de prendre en compte la réalité sociale, la FNEC FP-FO ne pourra siéger au CTMEN maintenu le 8 janvier, et vous demande qu’il soit reporté à l’issue du conflit sur les retraites, dont la responsabilité incombe au seul gouvernement.

Alors que le gouvernement exigeait des organisations syndicales qu’elles observent « une trêve », plusieurs décrets relatifs aux lois de « transformation de la Fonction publique », et « Ecole de la confiance », à la réforme territoriale paraissaient au J.O., contre l’avis majoritaire des organisations syndicales dans les instances consultatives. Cet empressement à poursuivre les réformes, en pleine mobilisation sur les retraites, interroge sérieusement sur la considération que le gouvernement porte aux organisations syndicales et aux salariés qu’elles représentent. »

 

à Montreuil, le 8 janvier 2020

Circulaire de rentrée 2020 : Blanquer aggrave le chaos !

Le même gouvernement qui refuse de fournir le dépistage des personnels et des élèves, qui a imposé le télétravail sans respect d’aucune disposition réglementaire, a privé de quatre mois de cours plus de douze millions d’élèves, a imposé le contrôle continu pour le...

Poursuite du démantèlement de l’Education nationale Premiers touchés : les PSYEN !

Un nouveau gouvernement pour une même politique : le Premier ministre a donné le « la » le 8 juillet à l’Assemblée nationale et au Sénat, « Nous ne renoncerons pas ». Cela vaut pour la réforme des retraites, mais aussi pour les réformes engagées contre l’Ecole et les...

Rentrée 2020 : le ministre poursuit la déréglementation et en fait payer le prix aux personnels

 La FNEC FP-FO a été reçue le jeudi 2 juillet par le cabinet du ministre et la DGESCO sur la question de la circulaire de rentrée 2020. Aucun document ne nous a été présenté. « On attend le remaniement ministériel ». En préambule la FNEC FP-FO a indiqué : les...

Déclaration de la FNEC FP-FO au CHSCT-M du 2 juillet 2020

Mesdames et Messieurs, Non seulement Monsieur MACRON n’a pas suspendu les réformes durant la crise sanitaire, mais son gouvernement tente de faire passer toutes celles qui n’avaient pas été menées à leur terme. Pour les citoyens, c’est un état d’urgence maintenu avec...

Pas de génération sacrifiée ! Chaque élève doit avoir accès à la filière de son choix !

La gestion catastrophique par le gouvernement, relayée par le ministère avec les pseudo-protocoles sanitaires, a privé des centaines de milliers de lycéens de quatre mois de cours. Pas de vrai baccalauréat, pas d’épreuves terminales, pas de reprise dans des conditions...

Les PIAL, c’est toujours non ! Un vrai statut et un vrai salaire, c’est oui ! Tous au rassemblement du 24 juin pour faire valoir les revendications !

Le ministère a installé un comité de suivi des AESH depuis le 11 février 2019. Il affirme vouloir améliorer la situation des AESH mais s’applique à mettre en œuvre les dispositions prévues par la loi Blanquer  dite « Pour une école de la confiance » notamment la...

À bas le protocole « sanitaire » ! Satisfaction des revendications, tout de suite !

Rassemblements devant les DSDEN et rectorats le 24 juin ! C’est à nouveau par média interposé que les personnels ont pris connaissance des nouvelles dispositions envisagées par le ministre à partir du 22 juin. Quel mépris pour les personnels, les directeurs d’école,...

 Compte-rendu de l’audience de la FNEC FP-FO du 16 juin 2020  auprès du ministre de l’Éducation nationale

Une délégation de la FNEC FP-FO a été reçue par le ministre en visioconférence le mardi 16 juin 2020. Le ministre a souhaité indiquer en préambule, comme lors de la précédente audience, qu’il n’était pas satisfait des publications et des communiqués de notre...

Déclaration liminaire FNEC FP-FO CTMEN du 12 juin 2020

 En plein état d’urgence, bien qu’interdits par le gouvernement, des rassemblements et des manifestations ont lieu tous les jours. Sans rien attendre de l’enfumage du Ségur de la Santé, les personnels hospitaliers déploient leurs banderoles, à Clichy, Saint-Etienne,...

Stop au prof bashing ! C’est le ministre Blanquer et son  protocole qui détruisent l’Ecole !

Depuis plusieurs jours, les médias se déchaînent contre les enseignants. De L’Opinion («Enseignants en roue libre») à France 2 («Comment des milliers de profs n’ont pas assuré leur propre cours pendant le confinement») en passant par France Inter («Si les salariés de...