Aucune fermeture de poste n’est acceptable ! Tous les postes nécessaires doivent être immédiatement créés

9 Avr, 2020Postes

En pleine crise sanitaire, la colère monte contre les mesures qui ont conduit au désastre actuel dans l’hôpital public, notamment les fermetures de lits. La colère monte contre l’incurie du gouvernement.

La colère monte aussi dans l’enseignement où, comme si de rien n’était, des comités techniques sont actuellement convoqués pour supprimer des centaines de postes dans le 1er degré, dans le 2d degré, chez les personnels administratifs…

C’est dans cette situation que le ministre Blanquer a dû annoncer le 27 mars : « nous revoyons les opérations d’ouvertures et de fermetures de classes ».

La FNEC-FP FO s’est immédiatement adressée à lui pour exiger le report des comités techniques programmés afin qu’ils aient lieu après la crise sanitaire, l’annulation des fermetures de classes et de toutes les suppressions de postes, les créations de postes nécessaires dans les écoles, établissements et services.

Le ministre a informé mardi 7 avril les organisations syndicales de la création de 1 248 postes dans le 1er degré, contre 440 prévus initialement.

Devant le tollé que les projets de carte scolaire suscitaient dans les départements, devant la multitude des initiatives souvent intersyndicales, dans lesquelles les syndicats de la FNEC FP-FO ont pris toute leur place en agissant, même parfois seuls, pour exiger le report des comités techniques et les créations de postes nécessaires, le ministre a été contraint de créer presque quatre fois plus de postes que prévu dans le premier degré.

Cette annonce est à mettre au compte de la colère qui monte dans le pays, de la résistance qui s’est exprimée, même dans la situation de confinement et de fermeture des écoles et établissements.

Mais les 1248 postes supplémentaires ne permettront néanmoins pas d’améliorer significativement les conditions de travail des personnels du 1er degré, de nombreuses fermetures de classes étant maintenues. Le ministre ne prévoit aucune création de postes d’enseignants dans le 2d degré alors que les suppressions déjà décidées sont inacceptables. Il ne prévoit non plus aucune création de postes de personnels administratifs de PsyEN, de CPE, de personnels de direction, d’assistantes sociales, d’infirmières, de médecins de l’Éducation nationale, de personnels de laboratoire…

Le compte n’y est pas et loin s’en faut !

Alors que l’hôpital public est aujourd’hui au bord de la rupture du fait des fermetures de lits organisées depuis des années, la FNEC FP-FO n’accepte aucune fermeture de poste dans l’Éducation nationale et revendique les créations de postes à hauteur des besoins.

La destruction des services publics doit cesser !
Les personnels veulent la satisfaction de leurs revendications, pas des opérations de communication !

La FNEC-FP FO appelle tous ses syndicats à poursuivre leurs interventions pour exiger les créations de postes nécessaires et décide de s’adresser au ministre en ce sens.

à Montreuil, le 8 avril 2020

Demande d’audience de la FGF-FO et de la FNEC FP-FO pour une négociation salariale

Montreuil, le 28 septembre 2020    Monsieur Jean-Michel BLANQUERMinistre de l’Education nationale110 rue de Grenelle75357 PARIS 07 SP  Objet : Demande d’audience pour une négociation salariale   Monsieur le Ministre, Nous avons pris connaissance de votre agenda...

Compte rendu du CSE du 17 septembre 2020

Déclaration liminaire (voir déclaration liminaire CTMEN du 15 septembre 2020) Suite à la déclaration liminaire, dressant le tableau d’un rentrée chaotique, le directeur général de l’enseigne- ment scolaire se félicite d’une rentrée qui « s’est objectivement bien...

La protection des personnels c’est la satisfaction des revendications !

 Le ministre vient à grand renfort de médias d’annoncer l’allègement du protocole sanitaire dans les écoles. De qui se moque-t-il ? Alors que depuis des mois, celui-ci s’exonère de toutes ses responsabilités d’employeur en matière de protection des personnels, en...

Bulletin n°1 Actualités FNEC FP FO en poste à l’étranger

Calendrier de la campagne de recrutement pour les postes d‘expatriés de l’AEFE, mise en ligne le 27 août 2020.Le lien suivant détaille les conditions de recrutement, le profil des candidats et le...

Lycées professionnels, la menace se précise

Une émouvante tribune patronale sur la chance offerte aux alternants, quelques milliards du plan de relance pour sauver l’apprentissage, il ne manquait plus qu’un bon rapport institutionnel pour ficeler le tout. C’est chose faite. Dans un rapport d’audit, sobrement...

Déclaration liminaire de la FNEC FP-FO et CR du CTMEN du 15 septembre 2020

 La FNEC FP-FO condamne la poursuite et l’aggravation des mesures répressives et liberticides engagées par le gouvernement Castex en cette rentrée. En utilisant les pouvoirs spéciaux qui lui ont été confiés par la loi dite d’état d’urgence sanitaire, le gouvernement :...

Prime Covid

Depuis l’annonce du versement d’une prime dite « COVID » à certains agents du CNED, la colère monte chez nombre de personnels tant le nombre de bénéficiaires s’avère restreint, la répartition par catégorie sujette à discussion (19 A, 11 B et 2 C : chiffres fournis...

Rentrée des AESH : FO défend vos droits et votre salaire !

 Les AESH en première ligne  Lors de sa conférence de rentrée, le ministre Blanquer a rappelé l’engagement d’Emmanuel Macron pour 2021  : « aucun enfant sans solution de scolarité au mois de septembre ». 385 000 enfants en situation de handicap seraient scolarisés en...

Concours Covid 2020 : le ministre change les règles et impose un oral « de titularisation » Inacceptable ! Signez la pétition FO

 Le ministère a présenté fin août un projet d’arrêté « fixant les modalités complémentaires d’évaluation et de titularisation » pour les collègues ayant réussi les concours 2020 sans avoir passé d’oraux. La FNEC-FP-FO a rappelé que la crise du Covid n’avait rien...

Le protocole « sanitaire » ne protège personne … excepté le ministre

 Le ministre voudrait imposer aux personnels un protocole dit « sanitaire », présenté le 27 août sans avoir recueilli l’avis des représentants au Comité d’Hygiène et Sécurité Conditions de Travail (CHSCT). Alors que pendant des semaines, au plus fort de la crise...