Asso­cia­tion Préau : une attaque fron­tale contre nos sta­tuts, un pas de plus vers la pri­va­ti­sa­tion Un comi­té d’entreprise contre l’action sociale, c’est NON !

29 Sep, 2021Action sociale, Com­mu­ni­qué

Tout comme à Mar­seille où le pré­sident et le ministre pré­voient la dérè­gle­men­ta­tion, la pri­va­ti­sa­tion de l’École, le ministre cherche à pri­va­ti­ser et déré­gle­men­ter l’action sociale. A Mar­seille, les rythmes sco­laires et l’organisation géné­rale pour­raient être adap­tés en lien avec les acteurs extra­s­co­laires, dont des asso­cia­tions. Dans l’action sociale, le ministre crée un comi­té d’entreprise au sta­tut d’association, ins­tau­rant une logique d’entreprise, contre nos droits statutaires.

Lors de la com­mis­sion natio­nale d’action sociale (CNAS) du 24 sep­tembre, la pré­si­dente de l’association Préau, dési­gnée par le ministre pour prendre en charge l’atelier reva­lo­ri­sa­tion du Gre­nelle, a pré­sen­té son association :

  • Préau a été créée à l’initiative des par­ti­ci­pants au Gre­nelle qui ont déplo­ré l’absence de comi­té d’entreprise. Préau veut pro­po­ser aux per­son­nels tickets de ciné­ma, billets de spec­tacle, par­te­na­riats sur les ins­crip­tions dans les centres de vacances, bons d’achat dans les enseignes pour l’habillement, les librai­ries, les édi­teurs comme Nathan, remises sur les achats d’ordinateurs. Par qui ont été élus les par­ti­ci­pants aux ate­liers du Gre­nelle ? La FNEC FP-FO a refu­sé d’y
  • Asso­cia­tion de loi 1901, des assem­blées géné­rales seront réunies, des repré­sen­tants élus par les adhé­rents dans toutes les régions aca­dé­miques, les pres­ta­tions seront déci­dées et gérées par les membres de l’association Préau. Des asso­cia­tions locales pour­ront y adhé­rer. S’agit-il d’ONG, d’associations en lien avec des entre­prises pri­vées, ou avec des orga­ni­sa­tions confessionnelles ?
  • Elle pour­rait assu­rer l’information des per­son­nels et les redi­ri­ger vers les SRIAS (sec­tions régio­nales inter admi­nis­tra­tives d’action sociale qui offrent des pres­ta­tions pour tous les agents de la fonc­tion publique d’État) et l’action sociale minis­té­rielle (à laquelle sont éli­gibles les per­son­nels de l’éducation nationale).
  • La pré­si­dente de Préau demande que les asso­cia­tions tra­vaillent avec les SRIAS et que la CNAS soit pré­sente dans les ins­tances de Préau.

Un comi­té d’entreprise, ce n’est pas de l’action sociale. Le ministre crée une asso­cia­tion qui concur­rence et s’attaque fron­ta­le­ment aux pres­ta­tions ser­vies par les SRIAS (qui offrent notam­ment des réduc­tions sur les séjours vacances) et aux aides sociales d’initiative aca­dé­mique (défi­nies loca­le­ment et dont peuvent béné­fi­cier les per­son­nels de l’éducation natio­nale). Il détourne l’argent de l’action sociale, s’attaque à nos droits sta­tu­taires et cherche aus­si à écla­ter nos sta­tuts en pro­po­sant que la CNAS siège dans les ins­tances de Préau. Il pro­pose des bons d’achat. Les bons d’achat, ce n’est pas de l’action sociale. C’est de la cha­ri­té ! Le ministre pro­pose un trans­fert des mis­sions sta­tu­taires des assis­tantes sociales vers des asso­cia­tions et menace leurs mis­sions et leurs emplois.

Nous rap­pe­lons que l’action sociale est finan­cée sur le bud­get de l’État (donc avec l’argent des agents) et qu’avec la loi Le Pors, l’action sociale est gérée par les orga­ni­sa­tions syn­di­cales, dans des ins­tances statutaires.

Le ministre veut faire ren­trer les asso­cia­tions dans l’école tout comme il veut les faire entrer dans l’action sociale.

Le ministre doit aban­don­ner son pro­jet d’association Préau Non à la pri­va­ti­sa­tion de l’action sociale.

à Mon­treuil, le 29 sep­tembre 2021

Le 31 jan­vier : une lame de fond ! AG par­tout pour ampli­fier la mobi­li­sa­tion inter­pro­fes­sion­nelle et dis­cu­ter des suites !

Après le coup de semonce du 19 jan­vier, la mobi­li­sa­tion contre la réforme des retraites s’est inten­si­fiée le 31 jan­vier avec près de 3 mil­lions de sala­riés du public comme du pri­vé, de jeunes et retrai­tés pré­sents dans les cor­tèges par­tout sur le territoire…

FO décide de quit­ter les concer­ta­tions du ministre Ndiaye visant à ins­ti­tuer un « pacte » avec les enseignants

Se résoudre à perdre de l’argent ?Le ministre Ndiaye a démar­ré un nou­veau cycle de concer­ta­tions concer­nant la « reva­lo­ri­sa­tion » des per­son­nels ensei­gnants. Dès la pre­mière réunion, il confirme que cette « reva­lo­ri­sa­tion » ne sera qu’indemnitaire et non…

Décla­ra­tion de la dépu­tée Gui­chard sur les AESH : une honte ! La FNEC FP-FO réagit

Mme Claire Gui­chard, dépu­tée « Renais­sance » s’est expri­mée à l’Assemblée natio­nale à pro­pos des AESH : “Vous oubliez, chers col­lègues que la vie est faite de choix. Les AESH choi­sissent ce sta­tut pour avoir les mer­cre­dis et les vacances sco­laires, et elles…

Retraites, salaires… la coupe est pleine ! Tous en grève mar­di 31 jan­vier ! Tous aux AG pour déci­der la recon­duc­tion pour gagner !

La FNEC FP-FO a par­ti­ci­pé à un groupe de tra­vail sur la « reva­lo­ri­sa­tion » annon­cée par le ministre Ndiaye aux ensei­gnants. Qu’en est-il ? Alors que l’inflation explose, que, selon les médias, le panier des 37 pro­duits du quo­ti­dien a vu son prix aug­men­ter de…

Les pro­fes­seurs des écoles veulent un peu de sous en plus ? Qu’ils aillent ensei­gner en col­lège en plus de leur classe à la place des pro­fes­seurs de techno !

Alors qu’il pour­suit sa poli­tique de casse de l’École en sup­pri­mant 2000 postes d’enseignants à la ren­trée 2023, le ministre Ndiaye, déplo­rant avec des larmes de cro­co­dile que « les résul­tats des éva­lua­tions d’entrée en sixième sont pro­blé­ma­tiques », annonce…

Deux mil­lions ont dit dans tout le pays : Pas ques­tion de prendre 2 ans ferme ! AG pour déci­der des suites et obte­nir le RETRAIT !

Dans toute la France, plus de deux mil­lions de mani­fes­tants sont des­cen­dus dans la rue à l’appel des confé­dé­ra­tions. La grève pour le retrait de la réforme Macron-Borne a été mas­sive dans de nom­breux sec­teurs du public et du pri­vé, encore plus sui­vie que le 5…

Compte ren­du de la concer­ta­tion minis­té­rielle du 18 jan­vier 2023 « Reva­lo­ri­sa­tion et attrac­ti­vi­té du métier enseignant »

Le ministre Ndiaye a invi­té les orga­ni­sa­tions syn­di­cales le 18 jan­vier 2023 pour ouvrir un nou­veau cycle de concer­ta­tion sur les salaires des seuls ensei­gnants. Après avoir van­té le bud­get 2023, pour­tant adop­té par le 49–3 et qui sup­prime 2 000 postes…

Tous en grève à par­tir du 19 jan­vier pour le retrait de la réforme des retraites !

Mal­gré l’opposition de la tota­li­té des orga­ni­sa­tions syn­di­cales et de la grande majo­ri­té de la popu­la­tion, la pre­mière ministre E. Borne a annon­cé sa réforme des retraites. Tous les per­son­nels nés après le 1er sep­tembre 1961 seraient tou­chés. L’âge légal de…

Com­mu­ni­qué inter­syn­di­cal retraites : pre­mière jour­née de mobi­li­sa­tion le 19 janvier

La Pre­mière Ministre a annon­cé ce 10 jan­vier 2023 le report de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans avec une accé­lé­ra­tion de l’augmentation de la durée de coti­sa­tion. Cette réforme va frap­per de plein fouet l’ensemble des tra­vailleurs et…

Loi 3 DS dans les EPLE : les conseils d’administration ne doivent pas vali­der les conventions !

L’adjoint ges­tion­naire a un rôle fon­da­men­tal aux côtés des per­son­nels de direc­tion pour la ges­tion maté­rielle et finan­cière des EPLE, et pour résis­ter à cer­taines pres­sions de la col­lec­ti­vi­té locale de rat­ta­che­ment, Dépar­te­ment ou Région. La loi 3DS a franchi…