Asso­cia­tion Préau : une attaque fron­tale contre nos sta­tuts, un pas de plus vers la pri­va­ti­sa­tion Un comi­té d’entreprise contre l’action sociale, c’est NON !

29 Sep, 2021Action sociale, Com­mu­ni­qué

Tout comme à Mar­seille où le pré­sident et le ministre pré­voient la dérè­gle­men­ta­tion, la pri­va­ti­sa­tion de l’École, le ministre cherche à pri­va­ti­ser et déré­gle­men­ter l’action sociale. A Mar­seille, les rythmes sco­laires et l’organisation géné­rale pour­raient être adap­tés en lien avec les acteurs extra­s­co­laires, dont des asso­cia­tions. Dans l’action sociale, le ministre crée un comi­té d’entreprise au sta­tut d’association, ins­tau­rant une logique d’entreprise, contre nos droits statutaires.

Lors de la com­mis­sion natio­nale d’action sociale (CNAS) du 24 sep­tembre, la pré­si­dente de l’association Préau, dési­gnée par le ministre pour prendre en charge l’atelier reva­lo­ri­sa­tion du Gre­nelle, a pré­sen­té son association :

  • Préau a été créée à l’initiative des par­ti­ci­pants au Gre­nelle qui ont déplo­ré l’absence de comi­té d’entreprise. Préau veut pro­po­ser aux per­son­nels tickets de ciné­ma, billets de spec­tacle, par­te­na­riats sur les ins­crip­tions dans les centres de vacances, bons d’achat dans les enseignes pour l’habillement, les librai­ries, les édi­teurs comme Nathan, remises sur les achats d’ordinateurs. Par qui ont été élus les par­ti­ci­pants aux ate­liers du Gre­nelle ? La FNEC FP-FO a refu­sé d’y
  • Asso­cia­tion de loi 1901, des assem­blées géné­rales seront réunies, des repré­sen­tants élus par les adhé­rents dans toutes les régions aca­dé­miques, les pres­ta­tions seront déci­dées et gérées par les membres de l’association Préau. Des asso­cia­tions locales pour­ront y adhé­rer. S’agit-il d’ONG, d’associations en lien avec des entre­prises pri­vées, ou avec des orga­ni­sa­tions confessionnelles ?
  • Elle pour­rait assu­rer l’information des per­son­nels et les redi­ri­ger vers les SRIAS (sec­tions régio­nales inter admi­nis­tra­tives d’action sociale qui offrent des pres­ta­tions pour tous les agents de la fonc­tion publique d’État) et l’action sociale minis­té­rielle (à laquelle sont éli­gibles les per­son­nels de l’éducation nationale).
  • La pré­si­dente de Préau demande que les asso­cia­tions tra­vaillent avec les SRIAS et que la CNAS soit pré­sente dans les ins­tances de Préau.

Un comi­té d’entreprise, ce n’est pas de l’action sociale. Le ministre crée une asso­cia­tion qui concur­rence et s’attaque fron­ta­le­ment aux pres­ta­tions ser­vies par les SRIAS (qui offrent notam­ment des réduc­tions sur les séjours vacances) et aux aides sociales d’initiative aca­dé­mique (défi­nies loca­le­ment et dont peuvent béné­fi­cier les per­son­nels de l’éducation natio­nale). Il détourne l’argent de l’action sociale, s’attaque à nos droits sta­tu­taires et cherche aus­si à écla­ter nos sta­tuts en pro­po­sant que la CNAS siège dans les ins­tances de Préau. Il pro­pose des bons d’achat. Les bons d’achat, ce n’est pas de l’action sociale. C’est de la cha­ri­té ! Le ministre pro­pose un trans­fert des mis­sions sta­tu­taires des assis­tantes sociales vers des asso­cia­tions et menace leurs mis­sions et leurs emplois.

Nous rap­pe­lons que l’action sociale est finan­cée sur le bud­get de l’État (donc avec l’argent des agents) et qu’avec la loi Le Pors, l’action sociale est gérée par les orga­ni­sa­tions syn­di­cales, dans des ins­tances statutaires.

Le ministre veut faire ren­trer les asso­cia­tions dans l’école tout comme il veut les faire entrer dans l’action sociale.

Le ministre doit aban­don­ner son pro­jet d’association Préau Non à la pri­va­ti­sa­tion de l’action sociale.

à Mon­treuil, le 29 sep­tembre 2021

Le gou­ver­ne­ment doit répondre : Pré­pa­rons une grève mas­sive jeu­di 27 janvier !

La jour­née de grève et de mani­fes­ta­tion du 13 jan­vier a bous­cu­lé le gou­ver­ne­ment. Celle-ci a contraint le pre­mier ministre à rece­voir les orga­ni­sa­tions syn­di­cales et la FCPE, à faire de pre­mières annonces et à enta­mer des dis­cus­sions avec les organisations…

Compte-ren­­du de la réunion avec le cabi­net du ministre le 19 jan­vier (suite à la grève du 13)

Un « point sani­taire » a été orga­ni­sé par le cabi­net du ministre Blan­quer. Il s’agissait de décli­ner les annonces du Pre­mier ministre Cas­tex au soir de la grève du 13 jan­vier. Postes : le minis­tère annonce le recru­te­ment de la tota­li­té des can­di­dats aux…

Jeu­di 20 jan­vier : la mani­fes­ta­tion pari­sienne aura bien lieu !

Après la grève his­to­rique du 13 jan­vier dans l’Éducation natio­nale, face aux réponses des MM. Blan­quer et Cas­tex, loin d’être à la hau­teur des reven­di­ca­tions qui se sont expri­mées, la colère des per­son­nels n’est pas retom­bée. Les fédé­ra­tions FNEC FP-FO, FSU,…

La FNEC FP-FO sou­tient toutes les mobi­li­sa­tions déci­dées par les per­son­nels et appelle à pré­pa­rer une grève mas­sive le 27 janvier

La grève jeu­di 13 jan­vier dans l’Éducation natio­nale a été un suc­cès his­to­rique : une grève mas­sive, des mil­liers d’écoles voire d’établissements fer­més, des mani­fes­ta­tions puis­santes… Les parents d’élèves ont par­tout appor­té leur sou­tien aux personnels…

Après une jour­née de grève his­to­rique… M.M Cas­tex et Blan­quer ne répondent pas aux revendications !

La grève jeu­di 13 jan­vier dans l’Éducation natio­nale a été un suc­cès his­to­rique : une grève mas­sive, des mil­liers d’écoles voire d’établissements fer­més, des mani­fes­ta­tions puis­santes… Les parents d’élèves ont par­tout appor­té leur sou­tien aux personnels…

Face au rejet mas­sif qui s’exprime, le gou­ver­ne­ment doit répondre immé­dia­te­ment ! Cette situa­tion ne peut plus perdurer !

Jeu­di 13 jan­vier la colère des per­son­nels explose. Confron­tés aux pro­to­coles Blan­quer qui génèrent le chaos dans les écoles et les éta­blis­se­ments, aux ordres et aux contrordres per­ma­nents, au manque de postes et de per­son­nels, les per­son­nels ont dit « stop !…

En grève et dans l’action jeu­di 13 jan­vier : face à la crise sani­taire, res­pec­ter les per­son­nels, don­ner à l’École les moyens de fonctionner

Depuis la ren­trée de jan­vier, l’é­pui­se­ment et l’exas­pé­ra­tion de toute la com­mu­nau­té édu­ca­tive atteignent un niveau inédit. La res­pon­sa­bi­li­té du ministre et du gou­ver­ne­ment dans cette situa­tion chao­tique est totale du fait de chan­ge­ments de pied inces­sants, de…

Accord pro­tec­tion sociale dans la Fonc­tion publique : c’est perdant-perdant !

La ministre de Mont­cha­lin a pré­sen­té aux orga­ni­sa­tions syn­di­cales repré­sen­ta­tives dans la Fonc­tion publique la ver­sion défi­ni­tive de l’accord sur la PSC, négo­cié depuis plu­sieurs mois, et qui est ouvert à la signa­ture jusqu’au 26 jan­vier. Les négo­cia­tions ont…

La des­truc­tion de l’École et de nos mis­sions doit ces­ser : mobi­li­sa­tion pour les revendications !

Depuis la ren­trée de jan­vier, un chaos inédit s’installe dans les écoles, les éta­blis­se­ments et les ser­vices. Dans les AG qui se mul­ti­plient, les per­son­nels expriment leur ras-le-bol : ils n’en peuvent plus des pro­to­coles Blan­quer inap­pli­cables, des ordres et…

Répres­sion en Gua­de­loupe : aban­don des pour­suites contre le syn­di­ca­liste Elie DOMOTA !

Depuis plu­sieurs mois les Gua­de­lou­péens avec leurs orga­ni­sa­tions syn­di­cales mani­festent notam­ment contre l’obligation vac­ci­nale faite aux soi­gnants, contre le « pass sani­taire » et pour exi­ger l’ouverture de négo­cia­tions sur la base de leurs revendications.…