Arrestation d’une syndicaliste enseignante : la répression, ça suffit !

13 Mai, 2019 | Actualités, Communiqué

La FNEC FP-FO reprend à son compte le communiqué des organisations syndicales de Paris qui apportent un soutien plein et total à notre camarade de la Commission exécutive du SNFOLC Paris.

« Les organisations syndicales de Paris SNES, SNFOLC, SNETAA FO, SUD, CGT apportent leur soutien à la collègue responsable syndicale du SNFOLC 75 qui, avec son compagnon, ont été arrêtés par la police et placés en garde à vue à la fin de la manifestation des gilets jaunes du samedi 11 mai. Ils manifestaient dans le cortège Education inter-degrés Ile de France, mobilisation qui s’inscrit dans la lutte contre les reformes Blanquer.

Durant toute la manifestation notre collègue a porté la banderole de l’Education en lutte. Tous ceux qui étaient à côté d’elle peuvent témoigner que notre collègue et responsable syndicale a manifesté pacifiquement.

Notre collègue est sortie de garde à vue samedi soir vers 19H40. Le motif de son arrestation serait : “insulte à président de la République”. Son compagnon, lui, est toujours en garde à vue et devait être auditionné le dimanche 12 mai. Le motif retenu contre lui serait : “provocation à la rébellion”. Durant la garde à vue de cette collègue et de son compagnon il nous a été impossible de savoir où elle se trouvait ; et ce malgré l’intervention du secrétaire académique du SNFOLC 75 auprès des services de police qui lui ont fait comprendre qu’ils ne pouvaient lui donner aucune information. Les organisations syndicales de Paris SNES, SNFOLC, SNETAA FO, SUD, CGT demandent :

  • La sortie immédiate de garde à vue du compagnon de notre collègue
  • L’annulation de la convocation au commissariat de notre collègue ce lundi 13 mai
  • l’arrêt des des poursuites.

Les organisations syndicales resteront vigilantes aux suites données à cette affaire. Elles dénoncent les arrestations arbitraires, les tentatives d’intimidation qui se multiplient dans les mobilisations contre les réformes dans l’Éducation Nationale. »

La FNEC FP-FO, présente aujourd’hui le 12 mai au rassemblement devant le commissariat du 12ème arrondissement avec le SNFOLC, interpelle à son tour, l’ensemble des pouvoirs publics pour que cesse toute répression qui s’abat sur les salariés, les professeurs, les syndicalistes, les gilets jaunes. Elle interpellera en ce sens le ministre lors du CTM. La FNEC FP-FO et le SNFOLC seront à nouveau présents devant le commissariat du 12ème arrondissement le lundi 13 mai à 10h.

Nous exigeons que toutes les poursuites soient abandonnées.

Pour la FNEC FP-FO, ces mises en garde à vue sont les conséquences de la politique d’un gouvernement qui ne veut pas entendre les revendications exprimées depuis des mois et qui maintenant agit par la répression systématique. La loi « anti-casseurs », la loi Blanquer avec son article qui exigerait de nous un devoir d’exemplarité dans et en dehors de l’Ecole, c’est la mise au pas des salariés, des personnels.

Le gouvernement veut faire taire toutes les critiques sur sa politique alors qu’elle est rejetée.

Elle appelle les syndicats départementaux à soutenir dans l’unité la plus large notre camarade et à le faire savoir.

Elle soutient tous les personnels qui décideront la grève dès le lundi 13 mai.

La FNEC FP-FO agit et agira toujours contre la répression, pour le droit de manifester, pour les libertés individuelles et collectives.

Communiqué du 12 mai 2019

Comité Technique Ministériel du 9 juillet : la FNEC FP-FO vote CONTRE (*) le décret fusionnant les académies de Caen et de Rouen

Un Comité Technique Ministériel s’est réuni le 9 juillet avec à l’ordre du jour notamment un décret fusionnant les académies de Caen et de Rouen, ainsi qu’un projet d’arrêté sur la possibilité de tenir conjointement d’ici 2022 les CTA, CTSA et CHSCT A des académies de...

Lettre ouverte au ministre de l’Éducation nationale

Vous trouverez ci-dessous la déclaration que la FNEC FP-FO avait prévu de lire lors de la réunion intersyndicale convoquée par le ministre de l’Education nationale le 8 juillet 2019, pour évoquer son agenda social. « Compte-tenu du contexte », le ministre a annulé...

Retrait des réformes Blanquer – les personnels ne veulent pas lâcher

A la veille du vote définitif de la loi « sur l’école de la confiance », l’année scolaire s’achève dans un contexte de rejet massif des contre-réformes du ministre Blanquer. Les personnels cherchent à résister, ils ne veulent pas lâcher sur leurs revendications....

Canicule : mais où est le patron ?

Extraordinaire 40°C et plus dans les classes, des locaux inadaptés : à l’évidence la réglementation du travail ne pourra pas être respectée. Mais où est passé l’employeur « Education nationale » ? La seule décision prise par le ministre : le report des épreuves du...

Canicule, report du DNB : Monsieur le ministre, prenez vos responsabilités !

Le ministre a décidé de reporter les épreuves du brevet en raison de conditions climatiques extrêmes. « Ce report vaut pour la France hexagonale et non pas pour l'Outre-mer », a-t-il en outre précisé dans une conférence de presse ce lundi. Selon les dernières...

Prévention canicule : la FNEC FP-FO écrit au ministre

Monsieur Jean-Michel BLANQUER Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse l’Education nationale et de la Jeunesse Montreuil, le 22 juin 2019 Objet : Procédure d’alerte Monsieur le Ministre, Les prévisions météorologiques de la semaine prochaine font apparaître...

Réformes Blanquer : le rejet !

Parcoursup, réformes du lycée et du Baccalauréat, loi Blanquer, fusion des académies… le rejet des contre-réformes ne cesse de s’exprimer et de s’étendre depuis des mois. Plusieurs fois les personnels ont fait grève. Ils cherchent l’action efficace pour mettre un coup...

Arrestation d’une enseignante pour distribution des tracts contre la loi Blanquer

Le samedi 15 juin, Sabine Raynaud est arrêtée suite à la participation à une manifestation des Gilets jaunes au cours de laquelle elle a distribué des tracts contre la loi Blanquer. Elle portait sur sa bouche un bâillon pour matérialiser l’article 1 du projet de loi,...

La loi Blanquer : toujours aussi inacceptable toujours rejetée par les personnels

Le 13 juin s’est réunie une commission mixte paritaire, pour que députés et sénateurs se mettent d’accord sur le projet de loi « Ecole de la Confiance », totalement rejetée par les personnels. Le contenu réactionnaire de la loi Blanquer demeure, mais la suppression de...

Les personnels continuent de refuser la loi Blanquer  Ils veulent l’action efficace pour gagner !

Depuis le début de la mobilisation contre les réformes Blanquer, dans les écoles et les établissements, dans les AG de secteurs, les personnels débattent des moyens efficaces pour faire reculer le ministre. Face à un gouvernement qui refuse d’entendre les...