Après les mani­fes­ta­tions de same­di, Macron, Cas­tex et Dar­ma­nin doivent reti­rer la tota­li­té de la loi « sécu­ri­té globale » !

28 Nov, 2020Com­mu­ni­qué

Temps de lec­ture : ( mots)

Ce same­di 28 novembre, nous avons mani­fes­té en masse, pour les liber­tés démo­cra­tiques, pour nos droits fon­da­men­taux, pour le retrait de la loi « sécu­ri­té globale ».

A Nantes hier, puis aujourd’hui à Angers, Lyon, Bor­deaux, la Rochelle, Per­pi­gnan, Avi­gnon, Lille, Bourg en Bresse, Cler­mont, Rennes : par­tout en France, les cor­tèges qui ont ras­sem­blé des cen­taines de mil­liers de mani­fes­tants étaient denses et déter­mi­nés : la loi « sécu­ri­té glo­bale » ne pas­se­ra pas ! À Paris où le pré­fet Lal­le­ment avait ten­té vai­ne­ment d’interdire la mani­fes­ta­tion, plus de 200 000 per­sonnes ont défi­lé entre Répu­blique et Bastille.

RETRAIT TOTAL DE LA LOI « SECURITE GLOBALE » ! LEVEE IMMEDIATE DE L’ETAT D’URGENCE !

Mal­gré le confi­ne­ment et les mesures coer­ci­tives, mal­gré les dis­cours qui pré­sentent la perte de droits comme une fata­li­té, des cen­taines de mil­liers de mani­fes­tants ont expri­mé leur refus de cet état d’exception per­ma­nent, qui limite dras­ti­que­ment les liber­tés et garan­ties des citoyens, des sala­riés et de la jeunesse.

ASSEZ DE LA REPRESSION dont la vio­lence s’est encore déchaî­née ces der­niers jours contre les lycéens qui mani­fes­taient, ou les réfu­giés place de la Répu­blique ! ASSEZ DES MESURES LIBERTICIDES prises par ce gouvernement :

  • comme l’amendement 147 de la ministre Vidal à la loi LPR, qui pour­ra punir jusqu’à 3 ans de pri­son et 45 000 euros d’amende le fait de mani­fes­ter dans l’enceinte d’un éta­blis­se­ment d’enseignement supérieur,
  • comme à l’Education Natio­nale, où des ensei­gnants sont aujourd’hui sanc­tion­nés voire pour­sui­vis en jus­tice pour avoir mani­fes­té leur oppo­si­tion à la réforme du bac et à la loi Blan­quer dite loi de « l’école de la confiance ».

Avec le pro­jet de loi « sécu­ri­té glo­bale », un nou­veau cran a été fran­chi par le gou­ver­ne­ment. Ce texte contient des atteintes très graves à la vie pri­vée, à la liber­té de la presse et au droit d’ex­pres­sion et de mani­fes­ta­tion. Ce n’est pas que l’article 24 qui pose pro­blème, c’est tout le pro­jet de loi qu’il faut aban­don­ner immédiatement !

La FNEC FP-FO appelle à pour­suivre le com­bat. Conti­nuons à nous réunir, à nous ras­sem­bler, pour affir­mer les reven­di­ca­tions et défendre nos liber­tés fondamentales.

à Mon­treuil, le 28 novembre 2020

Le gou­ver­ne­ment doit répondre : Pré­pa­rons une grève mas­sive jeu­di 27 janvier !

La jour­née de grève et de mani­fes­ta­tion du 13 jan­vier a bous­cu­lé le gou­ver­ne­ment. Celle-ci a contraint le pre­mier ministre à rece­voir les orga­ni­sa­tions syn­di­cales et la FCPE, à faire de pre­mières annonces et à enta­mer des dis­cus­sions avec les organisations…

Compte-ren­­du de la réunion avec le cabi­net du ministre le 19 jan­vier (suite à la grève du 13)

Un « point sani­taire » a été orga­ni­sé par le cabi­net du ministre Blan­quer. Il s’agissait de décli­ner les annonces du Pre­mier ministre Cas­tex au soir de la grève du 13 jan­vier. Postes : le minis­tère annonce le recru­te­ment de la tota­li­té des can­di­dats aux…

Jeu­di 20 jan­vier : la mani­fes­ta­tion pari­sienne aura bien lieu !

Après la grève his­to­rique du 13 jan­vier dans l’Éducation natio­nale, face aux réponses des MM. Blan­quer et Cas­tex, loin d’être à la hau­teur des reven­di­ca­tions qui se sont expri­mées, la colère des per­son­nels n’est pas retom­bée. Les fédé­ra­tions FNEC FP-FO, FSU,…

La FNEC FP-FO sou­tient toutes les mobi­li­sa­tions déci­dées par les per­son­nels et appelle à pré­pa­rer une grève mas­sive le 27 janvier

La grève jeu­di 13 jan­vier dans l’Éducation natio­nale a été un suc­cès his­to­rique : une grève mas­sive, des mil­liers d’écoles voire d’établissements fer­més, des mani­fes­ta­tions puis­santes… Les parents d’élèves ont par­tout appor­té leur sou­tien aux personnels…

Après une jour­née de grève his­to­rique… M.M Cas­tex et Blan­quer ne répondent pas aux revendications !

La grève jeu­di 13 jan­vier dans l’Éducation natio­nale a été un suc­cès his­to­rique : une grève mas­sive, des mil­liers d’écoles voire d’établissements fer­més, des mani­fes­ta­tions puis­santes… Les parents d’élèves ont par­tout appor­té leur sou­tien aux personnels…

Face au rejet mas­sif qui s’exprime, le gou­ver­ne­ment doit répondre immé­dia­te­ment ! Cette situa­tion ne peut plus perdurer !

Jeu­di 13 jan­vier la colère des per­son­nels explose. Confron­tés aux pro­to­coles Blan­quer qui génèrent le chaos dans les écoles et les éta­blis­se­ments, aux ordres et aux contrordres per­ma­nents, au manque de postes et de per­son­nels, les per­son­nels ont dit « stop !…

En grève et dans l’action jeu­di 13 jan­vier : face à la crise sani­taire, res­pec­ter les per­son­nels, don­ner à l’École les moyens de fonctionner

Depuis la ren­trée de jan­vier, l’é­pui­se­ment et l’exas­pé­ra­tion de toute la com­mu­nau­té édu­ca­tive atteignent un niveau inédit. La res­pon­sa­bi­li­té du ministre et du gou­ver­ne­ment dans cette situa­tion chao­tique est totale du fait de chan­ge­ments de pied inces­sants, de…

Accord pro­tec­tion sociale dans la Fonc­tion publique : c’est perdant-perdant !

La ministre de Mont­cha­lin a pré­sen­té aux orga­ni­sa­tions syn­di­cales repré­sen­ta­tives dans la Fonc­tion publique la ver­sion défi­ni­tive de l’accord sur la PSC, négo­cié depuis plu­sieurs mois, et qui est ouvert à la signa­ture jusqu’au 26 jan­vier. Les négo­cia­tions ont…

La des­truc­tion de l’École et de nos mis­sions doit ces­ser : mobi­li­sa­tion pour les revendications !

Depuis la ren­trée de jan­vier, un chaos inédit s’installe dans les écoles, les éta­blis­se­ments et les ser­vices. Dans les AG qui se mul­ti­plient, les per­son­nels expriment leur ras-le-bol : ils n’en peuvent plus des pro­to­coles Blan­quer inap­pli­cables, des ordres et…

Répres­sion en Gua­de­loupe : aban­don des pour­suites contre le syn­di­ca­liste Elie DOMOTA !

Depuis plu­sieurs mois les Gua­de­lou­péens avec leurs orga­ni­sa­tions syn­di­cales mani­festent notam­ment contre l’obligation vac­ci­nale faite aux soi­gnants, contre le « pass sani­taire » et pour exi­ger l’ouverture de négo­cia­tions sur la base de leurs revendications.…