5 octobre : journée mondiale des enseignants : défense inconditionnelle des statuts, des postes et des libertés syndicales des enseignants

4 Oct, 2018 | Actualités, Communiqué

La journée mondiale des enseignants s’inscrit dans un contexte international où les politiques menées par les gouvernements et suscitées par les institutions internationales (FMI, Banque mondiale, Union Européenne) sont très éloignées des exigences affirmées dans les recommandations de 1966 et de 1997 de l’OIT et de l’UNESCO.

En France, le Ministre de l’Education nationale, M. Blanquer, souhaite supprimer 1800 postes dans le cadre de la politique de suppression des 120 000 postes dans la fonction publique d’ici à la fin du quiquennat.

Le gouvernement Macron s’oriente clairement vers un désengagement progressif de l’état de l’école républicaine, service public de l’éducation : remise en cause des garanties statutaires, recrutement croissant de personnels non-titulaires et précaires, gel des traitements, ralentissements des carrières…

Cela se conjugue avec des contre-réformes qui mettent en place une territorialisation de l’école. D’une région à une autre, d’une ville à une autre, d’un établissement à un autre, les élèves n’auront plus accès aux mêmes contenus, aux mêmes examens et donc, aux mêmes diplômes.

Dans le même temps, l’évaluation des enseignants par grille de compétences et l’audit annoncé des établissements scolaires ne peuvent mener qu’à des pressions supplémentaires qui auront des conséquences sur les carrières des enseignants et sur leur indépendance pédagogique.

C’est le sens des contre-réformes du lycée, du baccalauréat, de Parcoursup et de la licence rejetée par la FNEC-FP FO, la FSU, Solidaires et les organisations étudiantes et lycéennes, lUNEF, lUNL et la FIDL.

Le lycéen, futur étudiant et salarié suivrait un parcours individualisé et des certifications par blocs de compétences le livrant in fine à la sélection à l’entrée de la fac sur la base de ce parcours. Il sera également livré au contrat de gré à gré face au patronat.

C’est une logique qui s’inscrit dans une remise en cause globale de toutes les garanties collectives des fonctionnaires comme des salariés du privé. Tout comme le projet de réforme des retraites du gouvernement. C’est pourquoi la FNEC-FP FO appelle, avec sa confédération Force Ouvrière, à la mobilisation du 9 octobre avec la CGT et Solidaires.

Le financement par l’état de l’école et de l’université, l’existence de programmes et de diplômes nationaux, les mêmes pour tous, garantissent l’égalité des élèves sur tout le territoire.

Les garanties statutaires, dont la carrière, la stabilité de l’emploi, les libertés pédagogiques et académiques des enseignants sont essentielles comme le rappellent les recommandations de 1966 et de 1997.

Enfin le recrutement par concours de fonctionnaires titulaires de leur poste, une formation initiale sous statut de fonctionnaire et une formation continue assures par l’état sont indispensables, pour les mêmes raisons.

C’est pourquoi la FNEC-FP FO condamne le projet du ministre qui consiste à recruter, des la L2, des professeurs apprentis sous contrat, sous payés, taillables, corvéables et licenciables en fonction des ajustements budgétaires.

Les enseignants sont ceux qui transmettent le savoir, ils sont les premiers défenseurs de la liberté d’expression et de l’esprit critique. Leurs revendications doivent être entendues.

La FNEC-FP FO exige du ministre qu’il sorte de sa surdité.

La France n est pas isolée. Les conditions de travail, les traitements et les droits syndicaux et démocratiques des enseignants dont fragilises dans le monde entier.

La FNEC-FP FO, attachée à la solidarité internationale, réaffirme son soutien aux enseignants et à leurs organisations qui, dans le monde entier, se battent pour leurs revendications et la défense de leurs libertés syndicales reconnues par les conventions 87 et 98 de l’OIT.

 

Fusion des académies Non à la régionalisation de l’Éducation nationale, maintien de toutes nos garanties statutaires nationales !

  Lors du CTM du 4 octobre le calendrier a été confirmé. Le 1° janvier 2020, il n'y aura plus que 13 académies métropolitaines, coïncidant avec les périmètres des grandes régions issues de la loi Notre du gouvernement Valls-Hollande. Le ministère entend multiplier les...

Vademecum sur la laïcité : le ministère doit prendre ses responsabilités

Le ministre de l’Education nationale vient de s’adresser aux enseignants pour les informer de la publication d’un formulaire de saisine et d’un vadémécum. Ces documents sont mis à la disposition des personnels pour les aider à traiter des atteintes au principe de...

5 octobre : journée mondiale des enseignants : défense inconditionnelle des statuts, des postes et des libertés syndicales des enseignants

La journée mondiale des enseignants s’inscrit dans un contexte international où les politiques menées par les gouvernements et suscitées par les institutions internationales (FMI, Banque mondiale, Union Européenne) sont très éloignées des exigences affirmées dans les...

1 800 suppressions de postes dans l’Éducation nationale : le ministre accélère le traitement de choc

Par voie de presse, le ministre Blanquer a annoncé la suppression de 1 800 postes dans le ministère de l’Éducation nationale sur le budget 2019. Blanquer suit le cap des contre-réformes fixé par le gouvernement Afin de baisser les dépenses de l’Etat et réduire les...

Voilà le bilan de M. Blanquer et de Mme Vidal : ils ont vidé les facs !

(COMMUNIQUE INTERFEDERAL FNEC FP-FO, FERC-CGT, FSU, Solidaires, UNEF, UNL) Jeudi 6 septembre, alors que la phase principale d’inscription via Parcoursup vient de se terminer, les ministres Vidal et Blanquer annoncent de concert que seuls 3 000 bacheliers sont sans...

Mobilisation interprofessionnelle le 9 octobre Face à la régression sociale, plus que jamais les revendications !

 Face à la volonté du gouvernement d’imposer coûte que coûte ses plans contre tous les droits collectifs des salariés et contre les services publics, les confédérations FO et CGT, avec Solidaires et les organisations de jeunesse appellent à la mobilisation...

Fusion des académies pour le 1er janvier 2020 : la FNEC FP-FO reçue au ministère

Suite aux annonces du ministère au mois de mai concernant l’organisation territoriale de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministre a adressé aux recteurs de « région académique » une lettre de mission pour la mise en œuvre de...

Contractuels : des conditions de rentrée inacceptables ! Pour FO il faut un vrai plan de titularisation pour tous les contractuels

Selon le rapport de la Cour des comptes daté de mars 2018, l’emploi de non-titulaires ne cesse d’augmenter dans l’Education nationale. Il représenterait 20 % des personnels. Les contractuels sont transformés en variables d’ajustement au moment où les concours de...

Le ministère des sports médaillé de CAP22

Dans la famille des services publics démantelés par le comité d’action publique 2022 (CAP22), je voudrais le plus rapide : le ministère des sports gagne une médaille en étant amputé de la moitié de ses effectifs ! La nouvelle est effectivement tombée vendredi matin :...

Qu’y a-t-il derrière l’évaluation des élèves, des établissements et des personnels ?

Le ministre de l’Éducation souhaite faire basculer l’école dans la « culture de l’évaluation ». A travers ce chantier, présenté comme « un puissant outil de transformation de l’école », se déclinent toutes les orientations gouvernementales du nouveau « contrat social...