300 € annuels d’augmentation annoncés par le ministre Blanquer : MERCI PATRON !

3 Sep, 2019Actualités, Communiqué

Quelques jours avant la rentrée scolaire, le ministre Blanquer s’est répandu sur les ondes et les écrans en annonçant pour 2020 que les professeurs engrangeront 300€ bruts d’augmentation « en moyenne ». Ce qui reviendrait à 25€ par mois, soit 17€ nets, toujours en moyenne.

Le ministre a oublié d’expliquer qu’il s’agit en fait d’un effet retard du protocole PPCR du gouvernement Hollande, protocole dont la mise en œuvre avait été suspendue pendant une année.

La pseudo-revalorisation PPCR repose sur deux leviers : l’augmentation du nombre de points attribués à certains échelons de la carrière d’une part, allant par exemple, de 0 pour les certifiés 2ème échelon classe normale (soit zéro euro), à 11 points supplémentaires pour les certifiés hors-classe au 4ème échelon (soit 52 euros mensuels bruts supplémentaires). D’autre part, la création, en 2017, d’un nouveau grade, la classe exceptionnelle aboutit, pour une infime minorité de personnels à une augmentation de moins de 180 € bruts pour les mieux lotis.

Pour résumer : il n’y en aura pas pour tout le monde et tout était déjà prévu et budgété.

C’est à ce même protocole PPCR – dont le ministre Blanquer popularise les miettes – que les fonctionnaires doivent la pérennisation du blocage du point d’indice (bloqué depuis 10 ans). Les personnels de l’Education nationale lui doivent aussi la généralisation des « entretiens de carrière » instituant l’arbitraire dans les évolutions de carrière et les rémunérations.

Encore faudrait-il soustraire de ces annonces l’augmentation des retenues pour pension civile, abusivement appelées « cotisations » puisque les pensions des fonctionnaires sont inscrites au budget de l’Etat. Ces pseudo-cotisations sont en réalité un impôt qui n’a cessé d’augmenter. De 7,85% en 2011, il est passé à 11,10% en 2020 !

Ce qui explique que PPCR ou pas, certains verront leur salaire stagner voire baisser au 1er janvier 2020.

La FNEC FP-FO avec la fédération générale des fonctionnaires Force Ouvrière (FGF-FO) revendique 18% d’augmentation de la valeur du point d’indice qui doit être immédiatement débloqué. C’est avec cette revendication que la FNEC FP-FO entrera dans les discussions annoncées par le gouvernement sur les rémunérations des enseignants. Pour FO, les personnels de l’Education nationale sont fonctionnaires d’Etat et ils doivent le rester.

Ce que le ministre ne vous dit pas :

400 euros par MOIS en moins de pouvoir d’achat : c’est l’effet conjugué du gel du point d’indice et de l’inflation depuis 2000, pour un personnel de catégorie A !

 

 

 

Le Conseil d’État étrille la réforme Macron-Philippe et balaie l’enfumage de la «revalorisation»

Alors que la mobilisation dure depuis 54 jours, que les manifestations du 24 janvier ont été, dans toute la France, puissantes et déterminées, alors que le rejet de la réforme des retraites est partagé par plus de 60% de la population, le projet vient de subir un...

Le 24 janvier, préparons la grève totale !

Macron a décidé que le 24 janvier sa réforme sera présentée au conseil des ministres. Depuis le 5 décembre, face au projet de réforme des retraites par points, la combativité des salariés ne faiblit pas. Les cheminots et les agents de la RATP ont été rejoints par les...

La répression et les intimidations doivent cesser ! Le ministre est responsable

 Un vent de révolte souffle contre la mise en place des épreuves communes de contrôle continu (E3C). D’une part les E3C consacrent la mise en place d’un bac local à géométrie variable afin d’en finir avec le baccalauréat national, ponctuel et anonyme. D’autre part,...

Le ministre nous prend pour des pigeons !

 « Dans le cadre de la réforme des retraites » le ministre Blanquer invite les syndicats à une parodie de négociations, dans laquelle il propose 500 millions d’euros pour 2021 en échange d’un « calendrier précis sur les missions des enseignants et leur évolution »....

Courrier au ministre

Jean-Michel BLANQUER Ministre de l’Education nationale Ministère de l’Education nationale 110, rue de Grenelle 75357 Paris   Montreuil, le 10 janvier 2020   Monsieur le Ministre,   Nous avons bien reçu votre invitation à une réunion bilatérale le mardi...

Après le 9 janvier, AG partout pour reconduire et étendre la grève

 Pari encore raté pour le gouvernement : après l’absence de trêve pendant la période des fêtes, la puissance de la grève et des manifestations du 9 janvier ont douché les espoirs de ceux qui attendaient un infléchissement. Des centaines de milliers de manifestants ont...

Rupture conventionnelle ou comment déguiser les licenciements de fonctionnaires

Le décret 2019-1593 relatif à la procédure de rupture conventionnelle dans la fonction publique est paru le 31 décembre 2019. Une procédure extrêmement rapide et définitive L’article 2 de ce décret prévoit que « La rupture conventionnelle peut être conclue à...

Comité Technique Ministériel du 8 janvier : FO demande le report

 Le ministre a décidé pendant les vacances scolaires d’ajouter au calendrier prévu un nouveau CTM, le 8 janvier. Or, depuis le 5 décembre les salariés du public et du privé sont en grève. Dans l’Education nationale, le ministre ne peut ignorer les chiffres historiques...

Face au mépris du gouvernement, la FNEC FP-FO appelle à poursuivre la grève

 Alors que l’année commence en pleine grève historique pour le retrait de la contre-réforme des retraites, nous avons entendu les vœux du Président de la République : au-delà des slogans et des formules creuses ressassées depuis des mois, il a décidé d’ignorer ce qui...

La FNEC FP-FO s’adresse à tous les personnels

 Un raz de marée. Près de deux millions de manifestants, et des grévistes encore plus nombreux. Partout, dans toutes les AG, dans les cortèges où se sont mêlés jeunes et salariés de toutes professions, la même détermination : « Delevoye est parti, il faut que son...