Soutien à la grève au Centre Pompidou

25 Avr, 2017 | Actualités, Culture

Les salariés du Centre Pompidou entament leur seconde semaine de grève à l’appel du syndicat FO et de la section UNSA. La grève est suivie par toutes les catégories de personnels qui refusent de lâcher sur leurs revendications.

Depuis la création de « Beaubourg », les emplois du Centre Pompidou dérogent au statut de la fonction publique qui veut que tout emploi permanent soit occupé par des fonctionnaires. Ils ne sont pas les seuls concernés : le sont également les personnels ouvriers des CROUS, des milliers de personnels dans plusieurs établissements publics relevant de plusieurs ministères. Au Ministère de la Culture, sont touchés notamment les agents du Centre des Monuments nationaux, des personnels du Château de Versailles. En application de la loi déontologie de 2016, les salariés recrutés avant mars 2012 auront la possibilité d’être titularisés.

Le syndicat FO du Centre Pompidou s’est toujours prononcé en faveur de la titularisation, à condition que les acquis des agents, obtenus par la bataille syndicale tout au long des trente dernières années, soient maintenus.

Ce n’est pas ce que prévoit le décret qui vient d’être publié le 30 mars dernier.
Le passage à la grille de la fonction publique entraînerait des baisses de salaire allant jusqu’à 20%.
Les agents du Centre Pompidou auraient le « choix » entre devenir fonctionnaires au prix de ces pertes ou rester contractuels dans un statut voué à disparaître, sans garantie du maintien de leur emploi.
Et alors qu’aujourd’hui les salariés du Centre Pompidou relèvent tous du même statut, il y aurait demain deux catégories de personnels, traités différemment, mis en concurrence.
A moyen terme, l’ensemble des acquis collectifs, et y compris les emplois des agents choisissant de rester contractuels seraient menacés.

Tous les jours, les salariés de toutes les catégories, de tous les services se réunissent en AG avec FO et l’UNSA. Jeudi dernier, ils ont adopté une motion qui se conclut ainsi : «  nous nous sommes battus pour gagner nos acquis, nous n’y renoncerons pas » !

Ils exigent du ministère qu’il accepte de négocier des garanties en matière de maintien de tous les acquis, ce qui nécessite de reporter la sortie du régime dérogatoire tant que ces garanties n’ont pas été négociées. Sans garanties, ils refusent la sortie du dérogatoire.

Un tel report a été décidé pour les personnels ouvriers des CROUS et pour les salariés des agences de l’eau. Au CROUS, FO exige : soit on nous donne la garantie du maintien de nos acquis, soit le dérogatoire est maintenu. De toute évidence, le report auquel le gouvernement a été contraint dans les CROUS, suite à la mobilisation des personnels engagés par FO et au refus par la CGT des conditions de sortie du dérogatoire prévues par le gouvernement, est un point d’appui pour amplifier le rapport de force et obtenir gain de cause.

Depuis le début de la grève au Centre Pompidou, une semaine, les syndicats FO et UNSA ont été reçus trois fois au ministère. Les premières réponses obtenues ne changent rien au problème de fond : contrairement aux vagues promesses du ministère, aucune garantie n’est apportée sur les emplois.

Devant cette situation de blocage, le syndicat FO et la section UNSA du Centre, s’appuyant sur l’AG des personnels, se sont adressés au chef du gouvernement : la seule solution pour sortir du conflit est l’ouverture de véritables négociations conduisant à des garanties pour les salariés. En persistant dans son refus d’ouvrir des négociations, le gouvernement porte la responsabilité de la poursuite et du durcissement du conflit.

La FNEC FP FO apporte tout son soutien aux personnels du Centre Pompidou et à leurs revendications jusqu’à ce qu’ils obtiennent satisfaction, notamment en intervenant à tous les niveaux en lien avec la confédération.

Elle invite ses syndicats à adresser des motions de soutien aux salariés qui entament leur seconde semaine de grève.

Montreuil le 3 avril 2016

Parcoursup 2019, nouveau coup porté à l’enseignement supérieur public

  Au Conseil Supérieur de l’Education du 11 mars, des textes pour une version "améliorée" de Parcoursup 2019 ont été présentés à trois jours de la clôture des inscriptions, le 14 mars. 740 457 PLACES POUR 800 000 CANDIDATS EN 2018  Lors du CSE, FO a condamné...

Le 19 mars : Tous en grève pour préparer le blocage de l’économie ! Exemplaire

Le gouvernement remet en cause tous les conquêtes sociales et tous les fondements de la République jusqu'alors une et indivisible. Des ordonnances Travail à la loi de « transformation-destruction » de la Fonction publique, en passant par le projet de loi École de la...

« Il faut la grève, la grève pour gagner » (les personnels du Rectorat de Rouen en AG le 25 février)

Répression systématique, « grand débat », opération d’union nationale visant à assimiler la mobilisation des centaines de milliers de travailleurs et de jeunes à l’antisémitisme, campagne d’intimidation à laquelle participe le ministre Blanquer en appelant à...

Loi Ecole de la confiance : un amendement qui programme la disparition de l’école maternelle de la République

 Le ministre avait promis des rebondissements lors de l’examen du projet de loi Blanquer « Ecole de la confiance », qui a été adopté en première lecture l’Assemblée Nationale le 15 février. On peut effectivement reconnaître que les rebondissements sont bien organisés...

Agir pour les revendications contre la répression

 Semaine après semaine, le gouvernement multiplie les attaques contre les salariés, les fonctionnaires, les retraités et la jeunesse. Avec la loi Blanquer sur l’École de la confiance, présentée en ce moment à l’Assemblée nationale, le ministre a décidé d’amplifier...

Groupe de travail du mercredi 13 février 2019 sur la réforme territoriale

Réunis avec la CGT et FO en AG le 31 janvier, une centaine de personnels du rectorat de Nantes et de la DSDEN 44 demandait l’arrêt des suppressions de postes. Le 8 février, ce sont 150 personnels administratifs de la DSDEN 76, rectorats 1 et 2 qui se sont rassemblés...

Avec ses établissements du socle, le ministre prépare le corps unique !

Le projet de Loi sur « l’École de la confiance » contient déjà plusieurs dispositions visant à disloquer encore plus le cadre national de l’école publique et les statuts particuliers de ses personnels. Mais le Ministre Blanquer avait promis qu’on verrait « surgir » du...

Non-titulaires : Le ministère répond à FO L’indemnité compensatrice de la CSG sera rétablie

 Force ouvrière s’était opposée à la décision du gouvernement de transformer une partie des cotisations « sécurité sociale » de maladie en CSG, parce que cette mesure constituait un hold-up sur les cotisations sociales (salaire différé) en les transférant sous forme...

Le ministre annonce une nouvelle expérimentation : les PIAL

  Le 18 janvier, dans le cadre du rapport « ensemble pour l’école inclusive », le ministre annonce l’expérimentation de « Pôles inclusifs d’accompagnement localisés » PIAL dans chaque académie. Ces PIAL sont mis en place au moment où 10 900 postes d’AESH sont créés,...

Tous à Matignon pour nos revendications ! Le gouvernement doit lâcher !

10 ans : ça suffit ! Le blocage de la revalorisation du point d’indice a fait baisser de 18 % le pouvoir d’achat des fonctionnaires. Les personnels sont excédés par la multiplication des contre-réformes successives, les politiques d’austérité, les suppressions de...