Soutien à la grève au Centre Pompidou

25 Avr, 2017Actualités, Culture

Les salariés du Centre Pompidou entament leur seconde semaine de grève à l’appel du syndicat FO et de la section UNSA. La grève est suivie par toutes les catégories de personnels qui refusent de lâcher sur leurs revendications.

Depuis la création de « Beaubourg », les emplois du Centre Pompidou dérogent au statut de la fonction publique qui veut que tout emploi permanent soit occupé par des fonctionnaires. Ils ne sont pas les seuls concernés : le sont également les personnels ouvriers des CROUS, des milliers de personnels dans plusieurs établissements publics relevant de plusieurs ministères. Au Ministère de la Culture, sont touchés notamment les agents du Centre des Monuments nationaux, des personnels du Château de Versailles. En application de la loi déontologie de 2016, les salariés recrutés avant mars 2012 auront la possibilité d’être titularisés.

Le syndicat FO du Centre Pompidou s’est toujours prononcé en faveur de la titularisation, à condition que les acquis des agents, obtenus par la bataille syndicale tout au long des trente dernières années, soient maintenus.

Ce n’est pas ce que prévoit le décret qui vient d’être publié le 30 mars dernier.
Le passage à la grille de la fonction publique entraînerait des baisses de salaire allant jusqu’à 20%.
Les agents du Centre Pompidou auraient le « choix » entre devenir fonctionnaires au prix de ces pertes ou rester contractuels dans un statut voué à disparaître, sans garantie du maintien de leur emploi.
Et alors qu’aujourd’hui les salariés du Centre Pompidou relèvent tous du même statut, il y aurait demain deux catégories de personnels, traités différemment, mis en concurrence.
A moyen terme, l’ensemble des acquis collectifs, et y compris les emplois des agents choisissant de rester contractuels seraient menacés.

Tous les jours, les salariés de toutes les catégories, de tous les services se réunissent en AG avec FO et l’UNSA. Jeudi dernier, ils ont adopté une motion qui se conclut ainsi : «  nous nous sommes battus pour gagner nos acquis, nous n’y renoncerons pas » !

Ils exigent du ministère qu’il accepte de négocier des garanties en matière de maintien de tous les acquis, ce qui nécessite de reporter la sortie du régime dérogatoire tant que ces garanties n’ont pas été négociées. Sans garanties, ils refusent la sortie du dérogatoire.

Un tel report a été décidé pour les personnels ouvriers des CROUS et pour les salariés des agences de l’eau. Au CROUS, FO exige : soit on nous donne la garantie du maintien de nos acquis, soit le dérogatoire est maintenu. De toute évidence, le report auquel le gouvernement a été contraint dans les CROUS, suite à la mobilisation des personnels engagés par FO et au refus par la CGT des conditions de sortie du dérogatoire prévues par le gouvernement, est un point d’appui pour amplifier le rapport de force et obtenir gain de cause.

Depuis le début de la grève au Centre Pompidou, une semaine, les syndicats FO et UNSA ont été reçus trois fois au ministère. Les premières réponses obtenues ne changent rien au problème de fond : contrairement aux vagues promesses du ministère, aucune garantie n’est apportée sur les emplois.

Devant cette situation de blocage, le syndicat FO et la section UNSA du Centre, s’appuyant sur l’AG des personnels, se sont adressés au chef du gouvernement : la seule solution pour sortir du conflit est l’ouverture de véritables négociations conduisant à des garanties pour les salariés. En persistant dans son refus d’ouvrir des négociations, le gouvernement porte la responsabilité de la poursuite et du durcissement du conflit.

La FNEC FP FO apporte tout son soutien aux personnels du Centre Pompidou et à leurs revendications jusqu’à ce qu’ils obtiennent satisfaction, notamment en intervenant à tous les niveaux en lien avec la confédération.

Elle invite ses syndicats à adresser des motions de soutien aux salariés qui entament leur seconde semaine de grève.

Montreuil le 3 avril 2016

Retraites, statut de directeur, nouveau pacte avec les enseignants… Le gouvernement multiplie les agressions : « il faut les arrêter ! »

Quelques jours seulement après le suicide de notre collègue Christine Renon, au moment où plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées à Bobigny, comme partout en France pour dire : « il faut que ça s’arrête », le ministre Blanquer ose tenter de récupérer...

Éditorial SI 212 : L’heure n’est pas à la concertation pour discuter des modalités d’application mais à la mobilisation et la grève unie pour empêcher la réforme Delevoye !

Nous avons reçu le mardi 1er octobre du ministre de l’Éducation nationale, monsieur Blanquer, et du haut-commissaire aux retraites, monsieur Delevoye, une invitation à une « concertation sectorielle relative à la réforme des retraites ». La FNEC FP-FO ne s’y rendra...

Jusqu’à 40 % de pension en moins ! LE PROJET MACRON – DELEVOYE CONTRE LES RETRAITES EST INSUPPORTABLE ! IL DOIT DISPARAITRE Préparons la grève à compter du 5 décembre

 Après la loi Blanquer, la réforme du lycée, la publication de la loi de destruction de la Fonction Publique, le gouvernement entend s’attaquer avec une brutalité inouïe à nos retraites. S’appuyant sur la publication du rapport Delevoye le 18 juillet dernier, le...

Combien faudra-t-il de morts ?

C’est avec beaucoup d’émotion que les personnels ont pris connaissance du décès de notre collègue directrice de l’école maternelle de Pantin (93) et du courrier qu’elle a laissé. Elle y décrit de manière très précise, avec un remarquable recul de quelqu’un qui a déjà...

Le nouveau “contrat social” au ministère de l’Éducation nationale : Mutations et promotions à la tête du client !

Jusqu’à maintenant, les décisions de l’employeur concernant la carrière des fonctionnaires (mutations, avancement,…) sont contrôlées par les organisations syndicales siégeant dans les commissions administratives paritaires (CAP). Mais la loi de Transformation de la...

L’objectif du projet Macron-Delevoye : baisser le montant des pensions !

SORTEZ VOS CALCULETTES Tous les calculs dans le fichier ci-contre sont effectués avec les paramètres suivants : Code des pensions civiles et militaires actuel (CDCM) : 75 % du dernier traitement détenu les 6 derniers mois ; valeur du point d’indice annuel actuel de...

300 € annuels d’augmentation annoncés par le ministre Blanquer : MERCI PATRON !

Quelques jours avant la rentrée scolaire, le ministre Blanquer s’est répandu sur les ondes et les écrans en annonçant pour 2020 que les professeurs engrangeront 300€ bruts d’augmentation « en moyenne ». Ce qui reviendrait à 25€ par mois, soit 17€ nets, toujours en...

Rentrée scolaire, rentrée sociale : se rassembler sur les revendications

Le gouvernement et le ministre de l’Éducation nationale font feu de tout bois dans une communication annonçant « l’acte 2 du quinquennat » qui changerait radicalement l’acte 1 : « écoute, modestie, horizontalité… » ! MAIS La réalité des semaines qui viennent de...

Comité Technique Ministériel du 9 juillet : la FNEC FP-FO vote CONTRE (*) le décret fusionnant les académies de Caen et de Rouen

Un Comité Technique Ministériel s’est réuni le 9 juillet avec à l’ordre du jour notamment un décret fusionnant les académies de Caen et de Rouen, ainsi qu’un projet d’arrêté sur la possibilité de tenir conjointement d’ici 2022 les CTA, CTSA et CHSCT A des académies de...

Lettre ouverte au ministre de l’Éducation nationale

Vous trouverez ci-dessous la déclaration que la FNEC FP-FO avait prévu de lire lors de la réunion intersyndicale convoquée par le ministre de l’Education nationale le 8 juillet 2019, pour évoquer son agenda social. « Compte-tenu du contexte », le ministre a annulé...