Déclaration de la FNEC FP-FO au CHSCT-M du 2 juillet 2020

2 Juil, 2020Actualités, Communiqué

Mesdames et Messieurs,

Non seulement Monsieur MACRON n’a pas suspendu les réformes durant la crise sanitaire, mais son gouvernement tente de faire passer toutes celles qui n’avaient pas été menées à leur terme.

Pour les citoyens, c’est un état d’urgence maintenu avec son cortège de remise en cause démocratique. FORCE OUVRIERE en demande l’arrêt.

Pour l’ensemble des salariés, c’est la scandaleuse réforme des retraites dont le but à peine caché est de diminuer les pensions et retraites de tous. FORCE OUVRIERE demande qu’elle soit abandonnée.

Pour les fonctionnaires, c’est l’application de la loi dite de transformation de la fonction publique qui aboutit à interdire aux agents d’être représentés. C’est la poursuite de l’austérité salariale avec le gel du point d’indice. FORCE OUVRIERE demande 18% du rattrapage dû depuis 2010.

Pour les personnels du Ministère, ce sont les vieilles lunes de toujours qui ressortent : l’autonomie des établissements scolaires et la création d’un statut de directeurs, le transfert d’une partie des enseignements sur les collectivités par le dispositif 2S2C (l’école du socle de FILLON et de son successeur PEILLON), le télétravail institutionnalisé, la précarité et la flexibilité comme instrument de gestion de ce que vous appelez les ressources humaines.

Non seulement Monsieur MACRON ne tire pas les enseignements de la crise, mais il en rajoute. Le SEGUR de la santé s’avère être une nouvelle opération de communication, et le prétexte à démolir un peu plus les acquis collectifs par l’individualisation des salaires et des primes, la réorganisation des services de santé publics et privés afin de poursuivre les suppressions de postes dans les hôpitaux.

Le désaveu dont le parti présidentiel est l’objet, élections après élections, les crises sociales connues par le pays ces dernières années devraient conduire Monsieur MACRON et son gouvernement à écouter les revendications exprimées et à cesser de leur tourner le dos.

Le 24 juin devant les DSDEN et les rectorats à l’appel d’un grand nombre d’organisations syndicales, le 30 juin avec les personnels hospitaliers là aussi accompagnés par les fédérations syndicales et les collectifs de défense, par milliers et milliers les salariés demandent qu’il soit mis un terme à cette politique où les milliards sans contrepartie sont distribués aux entreprises et où le chômage, les baisses de salaires sont pour les salariés alors que les bénéfices sont pour les actionnaires !

La démocratie c’est le droit de manifester et circuler pour tout citoyen, mais c’est aussi respecter et écouter les salariés et leurs représentants. Nous sommes bien loin du compte et la FNEC FP-FO le dit ici, la rentrée scolaire ne pourra pas avoir lieu dans les conditions dans lesquelles vous la préparez, c’est impossible, ce serait irresponsable.

Un dernier mot pour condamner ici solennellement, le décret sur la médecine de prévention dans la fonction publique.

Tous les ministres se sont assis sur la législation depuis 1983 et Monsieur BLANQUER comme les autres, mais cette réglementation existait et elle avait l’objectif clair de protéger les salariés au travail. Elle avait le mérite d’exister et les syndicats de la fédération FORCE OUVRIÈRE n’étaient pas les derniers à en exiger l’application, y compris devant les tribunaux et souvent avec succès.

Alors quoi de plus simple pour le ministre de la Fonction publique et son acolyte secrétaire d’État en pleine crise sanitaire que de prendre un décret pour supprimer le suivi médical des agents, de substituer à la visite médicale faite par un médecin spécialiste un entretien infirmier, de détricoter un peu plus le statut général de la fonction publique en ce qu’il avait de protecteur pour les agents. Ce sera un des droits fondamentaux qu’il faudra reconquérir pour les personnels, ils pourront compter sur la fédération FORCE OUVRIÈRE pour les y aider.

Circulaire de rentrée 2020 : Blanquer aggrave le chaos !

Le même gouvernement qui refuse de fournir le dépistage des personnels et des élèves, qui a imposé le télétravail sans respect d’aucune disposition réglementaire, a privé de quatre mois de cours plus de douze millions d’élèves, a imposé le contrôle continu pour le...

Poursuite du démantèlement de l’Education nationale Premiers touchés : les PSYEN !

Un nouveau gouvernement pour une même politique : le Premier ministre a donné le « la » le 8 juillet à l’Assemblée nationale et au Sénat, « Nous ne renoncerons pas ». Cela vaut pour la réforme des retraites, mais aussi pour les réformes engagées contre l’Ecole et les...

Rentrée 2020 : le ministre poursuit la déréglementation et en fait payer le prix aux personnels

 La FNEC FP-FO a été reçue le jeudi 2 juillet par le cabinet du ministre et la DGESCO sur la question de la circulaire de rentrée 2020. Aucun document ne nous a été présenté. « On attend le remaniement ministériel ». En préambule la FNEC FP-FO a indiqué : les...

Déclaration de la FNEC FP-FO au CHSCT-M du 2 juillet 2020

Mesdames et Messieurs, Non seulement Monsieur MACRON n’a pas suspendu les réformes durant la crise sanitaire, mais son gouvernement tente de faire passer toutes celles qui n’avaient pas été menées à leur terme. Pour les citoyens, c’est un état d’urgence maintenu avec...

Pas de génération sacrifiée ! Chaque élève doit avoir accès à la filière de son choix !

La gestion catastrophique par le gouvernement, relayée par le ministère avec les pseudo-protocoles sanitaires, a privé des centaines de milliers de lycéens de quatre mois de cours. Pas de vrai baccalauréat, pas d’épreuves terminales, pas de reprise dans des conditions...

Les PIAL, c’est toujours non ! Un vrai statut et un vrai salaire, c’est oui ! Tous au rassemblement du 24 juin pour faire valoir les revendications !

Le ministère a installé un comité de suivi des AESH depuis le 11 février 2019. Il affirme vouloir améliorer la situation des AESH mais s’applique à mettre en œuvre les dispositions prévues par la loi Blanquer  dite « Pour une école de la confiance » notamment la...

À bas le protocole « sanitaire » ! Satisfaction des revendications, tout de suite !

Rassemblements devant les DSDEN et rectorats le 24 juin ! C’est à nouveau par média interposé que les personnels ont pris connaissance des nouvelles dispositions envisagées par le ministre à partir du 22 juin. Quel mépris pour les personnels, les directeurs d’école,...

 Compte-rendu de l’audience de la FNEC FP-FO du 16 juin 2020  auprès du ministre de l’Éducation nationale

Une délégation de la FNEC FP-FO a été reçue par le ministre en visioconférence le mardi 16 juin 2020. Le ministre a souhaité indiquer en préambule, comme lors de la précédente audience, qu’il n’était pas satisfait des publications et des communiqués de notre...

Déclaration liminaire FNEC FP-FO CTMEN du 12 juin 2020

 En plein état d’urgence, bien qu’interdits par le gouvernement, des rassemblements et des manifestations ont lieu tous les jours. Sans rien attendre de l’enfumage du Ségur de la Santé, les personnels hospitaliers déploient leurs banderoles, à Clichy, Saint-Etienne,...

Stop au prof bashing ! C’est le ministre Blanquer et son  protocole qui détruisent l’Ecole !

Depuis plusieurs jours, les médias se déchaînent contre les enseignants. De L’Opinion («Enseignants en roue libre») à France 2 («Comment des milliers de profs n’ont pas assuré leur propre cours pendant le confinement») en passant par France Inter («Si les salariés de...