Parcoursup 2019, nouveau coup porté à l’enseignement supérieur public

14 Mar, 2019 | Actualités, Communiqué

 

Au Conseil Supérieur de l’Education du 11 mars, des textes pour une version “améliorée” de Parcoursup 2019 ont été présentés à trois jours de la clôture des inscriptions, le 14 mars.

740 457 PLACES POUR 800 000 CANDIDATS EN 2018

 Lors du CSE, FO a condamné Parcoursup. On pourra anonymiser partiellement des dossiers individuels de candidature, afficher des critères de sélection locaux ; les recteurs pourront établir des pourcentages de boursiers et de non-résidents dans chaque établissement. 

Cela ne changera rien à la nature de Parcoursup : c’est la sélection à l’université contre l’accès de chacun dans la filière de son choix.

De l’aveu même du Ministère, 200 000 candidats de Parcoursup ont disparu des radars.

Si on enlève les 89 900 ayant échoué au baccalauréat, il reste 110 100 bacheliers. Où sont-ils allés ? Dans l’enseignement privé ? Pointer à Pôle Emploi ?

Avec 740 457 places dans l’enseignement supérieur public pour 800 000 candidats, il était en réalité impossible de satisfaire toutes les demandes. 

Comment régler le problème ? Le gouvernement nous a donné sa réponse.

2715 FORMATIONS PRIVEES LABELLISES PAR L’ETAT

 Un projet d’arrêté intègre 2715 formations privées à Parcoursup. Elles seront labellisées par l’état pour rassurer les familles, perdues dans les salons d’orientation nous dit le ministère.

Le fonctionnement de Parcoursup et ses finalités sont clarifiés : mettre en place un système qui fasse de l’enseignement supérieur privé le complément de l’enseignement supérieur public dans lequel l’état refuse d’investir à la hauteur des besoins.

Pour la FNEC-FP FO, les revendications, défendues dès la présentation du projet, par FO, FSU, FERC-CGT, Sud Education et les organisations lycéennes comme le SGL, l’UNL et l’UNL SD restent d’actualité et à l’ordre du jour de la mobilisation interprofessionnelle du 19 mars :

Pour exiger que chaque bachelier trouve une place dans la filière de son choix, pour l’abrogation de la loi ORE (loi sur l’Orientation et la Réussite des Etudiants) et l’abandon du dispositif ParcourSup, pour le maintien du baccalauréat, diplôme national et premier grade universitaire ; pour le maintien des Centre d’Information et d’Orientation.

Parcoursup 2019, nouveau coup porté à l’enseignement supérieur public

  Au Conseil Supérieur de l’Education du 11 mars, des textes pour une version "améliorée" de Parcoursup 2019 ont été présentés à trois jours de la clôture des inscriptions, le 14 mars. 740 457 PLACES POUR 800 000 CANDIDATS EN 2018  Lors du CSE, FO a condamné...

Le 19 mars : Tous en grève pour préparer le blocage de l’économie ! Exemplaire

Le gouvernement remet en cause tous les conquêtes sociales et tous les fondements de la République jusqu'alors une et indivisible. Des ordonnances Travail à la loi de « transformation-destruction » de la Fonction publique, en passant par le projet de loi École de la...

« Il faut la grève, la grève pour gagner » (les personnels du Rectorat de Rouen en AG le 25 février)

Répression systématique, « grand débat », opération d’union nationale visant à assimiler la mobilisation des centaines de milliers de travailleurs et de jeunes à l’antisémitisme, campagne d’intimidation à laquelle participe le ministre Blanquer en appelant à...

Loi Ecole de la confiance : un amendement qui programme la disparition de l’école maternelle de la République

 Le ministre avait promis des rebondissements lors de l’examen du projet de loi Blanquer « Ecole de la confiance », qui a été adopté en première lecture l’Assemblée Nationale le 15 février. On peut effectivement reconnaître que les rebondissements sont bien organisés...

Agir pour les revendications contre la répression

 Semaine après semaine, le gouvernement multiplie les attaques contre les salariés, les fonctionnaires, les retraités et la jeunesse. Avec la loi Blanquer sur l’École de la confiance, présentée en ce moment à l’Assemblée nationale, le ministre a décidé d’amplifier...

Groupe de travail du mercredi 13 février 2019 sur la réforme territoriale

Réunis avec la CGT et FO en AG le 31 janvier, une centaine de personnels du rectorat de Nantes et de la DSDEN 44 demandait l’arrêt des suppressions de postes. Le 8 février, ce sont 150 personnels administratifs de la DSDEN 76, rectorats 1 et 2 qui se sont rassemblés...

Avec ses établissements du socle, le ministre prépare le corps unique !

Le projet de Loi sur « l’École de la confiance » contient déjà plusieurs dispositions visant à disloquer encore plus le cadre national de l’école publique et les statuts particuliers de ses personnels. Mais le Ministre Blanquer avait promis qu’on verrait « surgir » du...

Non-titulaires : Le ministère répond à FO L’indemnité compensatrice de la CSG sera rétablie

 Force ouvrière s’était opposée à la décision du gouvernement de transformer une partie des cotisations « sécurité sociale » de maladie en CSG, parce que cette mesure constituait un hold-up sur les cotisations sociales (salaire différé) en les transférant sous forme...

Le ministre annonce une nouvelle expérimentation : les PIAL

  Le 18 janvier, dans le cadre du rapport « ensemble pour l’école inclusive », le ministre annonce l’expérimentation de « Pôles inclusifs d’accompagnement localisés » PIAL dans chaque académie. Ces PIAL sont mis en place au moment où 10 900 postes d’AESH sont créés,...

Tous à Matignon pour nos revendications ! Le gouvernement doit lâcher !

10 ans : ça suffit ! Le blocage de la revalorisation du point d’indice a fait baisser de 18 % le pouvoir d’achat des fonctionnaires. Les personnels sont excédés par la multiplication des contre-réformes successives, les politiques d’austérité, les suppressions de...