Parcoursup 2019, nouveau coup porté à l’enseignement supérieur public

14 Mar, 2019Actualités, Communiqué

 

Au Conseil Supérieur de l’Education du 11 mars, des textes pour une version “améliorée” de Parcoursup 2019 ont été présentés à trois jours de la clôture des inscriptions, le 14 mars.

740 457 PLACES POUR 800 000 CANDIDATS EN 2018

 Lors du CSE, FO a condamné Parcoursup. On pourra anonymiser partiellement des dossiers individuels de candidature, afficher des critères de sélection locaux ; les recteurs pourront établir des pourcentages de boursiers et de non-résidents dans chaque établissement. 

Cela ne changera rien à la nature de Parcoursup : c’est la sélection à l’université contre l’accès de chacun dans la filière de son choix.

De l’aveu même du Ministère, 200 000 candidats de Parcoursup ont disparu des radars.

Si on enlève les 89 900 ayant échoué au baccalauréat, il reste 110 100 bacheliers. Où sont-ils allés ? Dans l’enseignement privé ? Pointer à Pôle Emploi ?

Avec 740 457 places dans l’enseignement supérieur public pour 800 000 candidats, il était en réalité impossible de satisfaire toutes les demandes. 

Comment régler le problème ? Le gouvernement nous a donné sa réponse.

2715 FORMATIONS PRIVEES LABELLISES PAR L’ETAT

 Un projet d’arrêté intègre 2715 formations privées à Parcoursup. Elles seront labellisées par l’état pour rassurer les familles, perdues dans les salons d’orientation nous dit le ministère.

Le fonctionnement de Parcoursup et ses finalités sont clarifiés : mettre en place un système qui fasse de l’enseignement supérieur privé le complément de l’enseignement supérieur public dans lequel l’état refuse d’investir à la hauteur des besoins.

Pour la FNEC-FP FO, les revendications, défendues dès la présentation du projet, par FO, FSU, FERC-CGT, Sud Education et les organisations lycéennes comme le SGL, l’UNL et l’UNL SD restent d’actualité et à l’ordre du jour de la mobilisation interprofessionnelle du 19 mars :

Pour exiger que chaque bachelier trouve une place dans la filière de son choix, pour l’abrogation de la loi ORE (loi sur l’Orientation et la Réussite des Etudiants) et l’abandon du dispositif ParcourSup, pour le maintien du baccalauréat, diplôme national et premier grade universitaire ; pour le maintien des Centre d’Information et d’Orientation.

L’objectif du projet Macron-Delevoye : baisser le montant des pensions !

SORTEZ VOS CALCULETTES Tous les calculs dans le fichier ci-contre sont effectués avec les paramètres suivants : Code des pensions civiles et militaires actuel (CDCM) : 75 % du dernier traitement détenu les 6 derniers mois ; valeur du point d’indice annuel actuel...

300 € annuels d’augmentation annoncés par le ministre Blanquer : MERCI PATRON !

Quelques jours avant la rentrée scolaire, le ministre Blanquer s’est répandu sur les ondes et les écrans en annonçant pour 2020 que les professeurs engrangeront 300€ bruts d’augmentation « en moyenne ». Ce qui reviendrait à 25€ par mois, soit 17€ nets, toujours...

Jusqu’à 40 % de pension en moins ! LE PROJET MACRON – DELEVOYE CONTRE LES RETRAITES EST INSUPPORTABLE ! IL DOIT DISPARAITRE TOUS A PARIS LE 21 SEPTEMBRE

 Après la loi Blanquer, la réforme du lycée, la publication de la loi de destruction de la Fonction Publique, le gouvernement entend s’attaquer avec une brutalité inouïe à nos retraites. S’appuyant sur la publication du rapport Delevoye le 18 juillet dernier,...

Rentrée scolaire, rentrée sociale : se rassembler sur les revendications

Le gouvernement et le ministre de l’Éducation nationale font feu de tout bois dans une communication annonçant « l’acte 2 du quinquennat » qui changerait radicalement l’acte 1 : « écoute, modestie, horizontalité… » ! MAIS La réalité des semaines qui viennent...

Comité Technique Ministériel du 9 juillet : la FNEC FP-FO vote CONTRE (*) le décret fusionnant les académies de Caen et de Rouen

Un Comité Technique Ministériel s’est réuni le 9 juillet avec à l’ordre du jour notamment un décret fusionnant les académies de Caen et de Rouen, ainsi qu’un projet d’arrêté sur la possibilité de tenir conjointement d’ici 2022 les CTA, CTSA et CHSCT A des académies...

Lettre ouverte au ministre de l’Éducation nationale

Vous trouverez ci-dessous la déclaration que la FNEC FP-FO avait prévu de lire lors de la réunion intersyndicale convoquée par le ministre de l’Education nationale le 8 juillet 2019, pour évoquer son agenda social. « Compte-tenu du contexte », le ministre a...

Retrait des réformes Blanquer – les personnels ne veulent pas lâcher

A la veille du vote définitif de la loi « sur l’école de la confiance », l’année scolaire s’achève dans un contexte de rejet massif des contre-réformes du ministre Blanquer. Les personnels cherchent à résister, ils ne veulent pas lâcher sur leurs...

Canicule : mais où est le patron ?

Extraordinaire 40°C et plus dans les classes, des locaux inadaptés : à l’évidence la réglementation du travail ne pourra pas être respectée. Mais où est passé l’employeur « Education nationale » ? La seule décision prise par le ministre : le report des épreuves...

Canicule, report du DNB : Monsieur le ministre, prenez vos responsabilités !

Le ministre a décidé de reporter les épreuves du brevet en raison de conditions climatiques extrêmes. « Ce report vaut pour la France hexagonale et non pas pour l'Outre-mer », a-t-il en outre précisé dans une conférence de presse ce lundi. Selon les...

Prévention canicule : la FNEC FP-FO écrit au ministre

Monsieur Jean-Michel BLANQUER Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse l’Education nationale et de la Jeunesse Montreuil, le 22 juin 2019 Objet : Procédure d’alerte Monsieur le Ministre, Les prévisions météorologiques de la semaine prochaine font...