L’agenda social du ministre de l’Éducation nationale n’est pas le nôtre La FNEC FP-FO défendra les statuts nationaux et les revendications des personnels

22 Mai, 2018 | Actualités, Communiqué

Lors du CTMEN du 16 mai, le ministre de l’Éducation nationale a présenté aux organisations syndicales « l’agenda social » de son ministère, qui, selon lui, devrait encadrer toutes les discussions avec les organisations syndicales jusqu’à la fin 2019.

Il a invité les organisations syndicales au partage d’une vision de l’avenir et de la gestion des ressources humaines.

Le document remis aux organisations syndicales fait une large place à la mise en œuvre de PPCR.

Cela semble, pour le ministre, être l’horizon indépassable pour « revaloriser les métiers », et « dynamiser les parcours professionnels et la carrière». Il est prévu de discuter d’un bilan des avancements de grades créés dans le cadre de PPCR (classe exceptionnelle) et de « l’accompagnement des personnels dans la mise en œuvre de l’évaluation professionnelle».

Il suffit de regarder le bas de notre bulletin de salaire, encore en baisse depuis le 1er janvier, pour constater que PPCR n’est pas la réponse aux revendications salariales.

L’évaluation PPCR, s’inscrit certes dans la « gestion RH » des « personnels », préconisée par le  ministre : les injustices et l’arbitraire qui en résultent ne découlent pas d’un manque d’accompagnement des personnels mais de sa conception même.

Si le ministre n’a pas fermé la porte à l’engagement de réflexions catégorielles, c’est en avertissant « qu’il n’y aura pas de largesses ». Pour Force ouvrière il ne s’agit pas de demander des largesses mais de stopper la paupérisation des personnels: le point d’indice doit être débloqué et des mesures de rattrapage doivent être prises.

Force est de constater que les thèmes retenus dans le document préparatoire permettent de transposer les contre-réformes annoncées au ministère de l’Éducation nationale :

– le « nouveau contrat social pour la fonction publique » -salaire au mérite, embauches massives de contractuels, fusion des instances consultatives, plan de départs « volontaires » sous le signe de  120000 suppressions de postes-.

-la réforme territoriale : un récent rapport détaille les mesures et le calendrier prévus pour la réduction du nombre des académies à treize pour les calquer sur les grandes régions, en faire des agences régionales et opérer un big-bang ou plutôt un big-crash des statuts particuliers.

C’est ainsi qu’on relève notamment dans les items:

  • « Mise en place d’une gestion RH de proximité »: cela permet la rémunération au « mérite », le recrutement par les chefs d’établissement en lieu et place du mouvement et avec lui la remise en cause des prérogatives des CAP (commissions paritaires)
  • « Accompagnement RH des politiques ministérielles (orientation, organisation territoriale) »: le ministre a appelé à « être créatifs » et à « inventer des organisations ».
  • « Accompagnement de la rénovation de la voie professionnelle »: cela annonce-t-il une refonte du statut particulier des PLP et de leur temps de travail (annualisation) ?
  • « Réflexion sur la direction d’école »: cela annonce-t-il le changement de statut de l’école (sous-entendu pour les regrouper en établissements publics) préconisé par le rapport sur la réforme territoriale ?
  • « Réflexion sur la place du concours » : cela ouvre la voie aussi bien à une modification de la place dans le temps que de sa place dans le recrutement d’enseignants (augmentation du nombre des contractuels préconisé dans le nouveau contrat social)

La FNEC FP-FO, opposée au nouveau contrat social préconisé par le gouvernement, et à la régionalisation de l’éducation, n’accompagnera pas leur déclinaison dans les statuts particuliers, ce qui est l’objectif de l’agenda social.

C’est donc sur la base de ces mandats et ses revendications, en matière de défense du statut général et des statuts particuliers, de salaire, de carrière et de défense de toutes les garanties collectives de toutes les catégories, titulaires et contractuels, qu’elle participera aux discussions ouvertes par le ministre.

Défense des revendications, et pas de co-construction des contre-réformes, c’est le mandat des élus FO dans les CAP et les CT, ce sera aussi le sens du vote FO lors des élections professionnelles de décembre prochain.

Loi Ecole de la confiance : un amendement qui programme la disparition de l’école maternelle de la République

 Le ministre avait promis des rebondissements lors de l’examen du projet de loi Blanquer « Ecole de la confiance », qui a été adopté en première lecture l’Assemblée Nationale le 15 février. On peut effectivement reconnaître que les rebondissements sont bien organisés...

Agir pour les revendications contre la répression

 Semaine après semaine, le gouvernement multiplie les attaques contre les salariés, les fonctionnaires, les retraités et la jeunesse. Avec la loi Blanquer sur l’École de la confiance, présentée en ce moment à l’Assemblée nationale, le ministre a décidé d’amplifier...

Groupe de travail du mercredi 13 février 2019 sur la réforme territoriale

Réunis avec la CGT et FO en AG le 31 janvier, une centaine de personnels du rectorat de Nantes et de la DSDEN 44 demandait l’arrêt des suppressions de postes. Le 8 février, ce sont 150 personnels administratifs de la DSDEN 76, rectorats 1 et 2 qui se sont rassemblés...

Avec ses établissements du socle, le ministre prépare le corps unique !

Le projet de Loi sur « l’École de la confiance » contient déjà plusieurs dispositions visant à disloquer encore plus le cadre national de l’école publique et les statuts particuliers de ses personnels. Mais le Ministre Blanquer avait promis qu’on verrait « surgir » du...

Non-titulaires : Le ministère répond à FO L’indemnité compensatrice de la CSG sera rétablie

 Force ouvrière s’était opposée à la décision du gouvernement de transformer une partie des cotisations « sécurité sociale » de maladie en CSG, parce que cette mesure constituait un hold-up sur les cotisations sociales (salaire différé) en les transférant sous forme...

Le ministre annonce une nouvelle expérimentation : les PIAL

  Le 18 janvier, dans le cadre du rapport « ensemble pour l’école inclusive », le ministre annonce l’expérimentation de « Pôles inclusifs d’accompagnement localisés » PIAL dans chaque académie. Ces PIAL sont mis en place au moment où 10 900 postes d’AESH sont créés,...

Tous à Matignon pour nos revendications ! Le gouvernement doit lâcher !

10 ans : ça suffit ! Le blocage de la revalorisation du point d’indice a fait baisser de 18 % le pouvoir d’achat des fonctionnaires. Les personnels sont excédés par la multiplication des contre-réformes successives, les politiques d’austérité, les suppressions de...

Nous voulons la satisfaction des revendications, pas un débat !

La profonde colère qui s’exprime dans tout le pays est le produit des politiques d’austérité, de destruction de toutes les conquêtes sociales, en particulier les services publics, menées par les gouvernements successifs depuis de nombreuses années. Cette colère est...

Lettre ouverte au ministre de l’Éducation nationale

Monsieur le Ministre,   Nous sommes consternés par vos récentes déclarations. Vous dites avoir « la plus grande écoute et la plus grande estime pour les enseignants de France, et ils le savent. Je pense que c’est même ma marque de fabrique depuis que je suis...

La FNEC FP-FO appelle à la grève et aux manifestations le 14 décembre

Confronté à la colère des gilets jaunes et des lycéens, le président de la République tente d’endiguer le mouvement en prétendant apporter des réponses. En réalité, les propos du Président Macron ne sont qu’enfumage et confirmation des orientations gouvernementales en...