L’agenda social du ministre de l’Éducation nationale n’est pas le nôtre La FNEC FP-FO défendra les statuts nationaux et les revendications des personnels

22 Mai, 2018Actualités, Communiqué

Lors du CTMEN du 16 mai, le ministre de l’Éducation nationale a présenté aux organisations syndicales « l’agenda social » de son ministère, qui, selon lui, devrait encadrer toutes les discussions avec les organisations syndicales jusqu’à la fin 2019.

Il a invité les organisations syndicales au partage d’une vision de l’avenir et de la gestion des ressources humaines.

Le document remis aux organisations syndicales fait une large place à la mise en œuvre de PPCR.

Cela semble, pour le ministre, être l’horizon indépassable pour « revaloriser les métiers », et « dynamiser les parcours professionnels et la carrière». Il est prévu de discuter d’un bilan des avancements de grades créés dans le cadre de PPCR (classe exceptionnelle) et de « l’accompagnement des personnels dans la mise en œuvre de l’évaluation professionnelle».

Il suffit de regarder le bas de notre bulletin de salaire, encore en baisse depuis le 1er janvier, pour constater que PPCR n’est pas la réponse aux revendications salariales.

L’évaluation PPCR, s’inscrit certes dans la « gestion RH » des « personnels », préconisée par le  ministre : les injustices et l’arbitraire qui en résultent ne découlent pas d’un manque d’accompagnement des personnels mais de sa conception même.

Si le ministre n’a pas fermé la porte à l’engagement de réflexions catégorielles, c’est en avertissant « qu’il n’y aura pas de largesses ». Pour Force ouvrière il ne s’agit pas de demander des largesses mais de stopper la paupérisation des personnels: le point d’indice doit être débloqué et des mesures de rattrapage doivent être prises.

Force est de constater que les thèmes retenus dans le document préparatoire permettent de transposer les contre-réformes annoncées au ministère de l’Éducation nationale :

– le « nouveau contrat social pour la fonction publique » -salaire au mérite, embauches massives de contractuels, fusion des instances consultatives, plan de départs « volontaires » sous le signe de  120000 suppressions de postes-.

-la réforme territoriale : un récent rapport détaille les mesures et le calendrier prévus pour la réduction du nombre des académies à treize pour les calquer sur les grandes régions, en faire des agences régionales et opérer un big-bang ou plutôt un big-crash des statuts particuliers.

C’est ainsi qu’on relève notamment dans les items:

  • « Mise en place d’une gestion RH de proximité »: cela permet la rémunération au « mérite », le recrutement par les chefs d’établissement en lieu et place du mouvement et avec lui la remise en cause des prérogatives des CAP (commissions paritaires)
  • « Accompagnement RH des politiques ministérielles (orientation, organisation territoriale) »: le ministre a appelé à « être créatifs » et à « inventer des organisations ».
  • « Accompagnement de la rénovation de la voie professionnelle »: cela annonce-t-il une refonte du statut particulier des PLP et de leur temps de travail (annualisation) ?
  • « Réflexion sur la direction d’école »: cela annonce-t-il le changement de statut de l’école (sous-entendu pour les regrouper en établissements publics) préconisé par le rapport sur la réforme territoriale ?
  • « Réflexion sur la place du concours » : cela ouvre la voie aussi bien à une modification de la place dans le temps que de sa place dans le recrutement d’enseignants (augmentation du nombre des contractuels préconisé dans le nouveau contrat social)

La FNEC FP-FO, opposée au nouveau contrat social préconisé par le gouvernement, et à la régionalisation de l’éducation, n’accompagnera pas leur déclinaison dans les statuts particuliers, ce qui est l’objectif de l’agenda social.

C’est donc sur la base de ces mandats et ses revendications, en matière de défense du statut général et des statuts particuliers, de salaire, de carrière et de défense de toutes les garanties collectives de toutes les catégories, titulaires et contractuels, qu’elle participera aux discussions ouvertes par le ministre.

Défense des revendications, et pas de co-construction des contre-réformes, c’est le mandat des élus FO dans les CAP et les CT, ce sera aussi le sens du vote FO lors des élections professionnelles de décembre prochain.

Circulaire de rentrée 2020 : Blanquer aggrave le chaos !

Le même gouvernement qui refuse de fournir le dépistage des personnels et des élèves, qui a imposé le télétravail sans respect d’aucune disposition réglementaire, a privé de quatre mois de cours plus de douze millions d’élèves, a imposé le contrôle continu pour le...

Poursuite du démantèlement de l’Education nationale Premiers touchés : les PSYEN !

Un nouveau gouvernement pour une même politique : le Premier ministre a donné le « la » le 8 juillet à l’Assemblée nationale et au Sénat, « Nous ne renoncerons pas ». Cela vaut pour la réforme des retraites, mais aussi pour les réformes engagées contre l’Ecole et les...

Rentrée 2020 : le ministre poursuit la déréglementation et en fait payer le prix aux personnels

 La FNEC FP-FO a été reçue le jeudi 2 juillet par le cabinet du ministre et la DGESCO sur la question de la circulaire de rentrée 2020. Aucun document ne nous a été présenté. « On attend le remaniement ministériel ». En préambule la FNEC FP-FO a indiqué : les...

Déclaration de la FNEC FP-FO au CHSCT-M du 2 juillet 2020

Mesdames et Messieurs, Non seulement Monsieur MACRON n’a pas suspendu les réformes durant la crise sanitaire, mais son gouvernement tente de faire passer toutes celles qui n’avaient pas été menées à leur terme. Pour les citoyens, c’est un état d’urgence maintenu avec...

Pas de génération sacrifiée ! Chaque élève doit avoir accès à la filière de son choix !

La gestion catastrophique par le gouvernement, relayée par le ministère avec les pseudo-protocoles sanitaires, a privé des centaines de milliers de lycéens de quatre mois de cours. Pas de vrai baccalauréat, pas d’épreuves terminales, pas de reprise dans des conditions...

Les PIAL, c’est toujours non ! Un vrai statut et un vrai salaire, c’est oui ! Tous au rassemblement du 24 juin pour faire valoir les revendications !

Le ministère a installé un comité de suivi des AESH depuis le 11 février 2019. Il affirme vouloir améliorer la situation des AESH mais s’applique à mettre en œuvre les dispositions prévues par la loi Blanquer  dite « Pour une école de la confiance » notamment la...

À bas le protocole « sanitaire » ! Satisfaction des revendications, tout de suite !

Rassemblements devant les DSDEN et rectorats le 24 juin ! C’est à nouveau par média interposé que les personnels ont pris connaissance des nouvelles dispositions envisagées par le ministre à partir du 22 juin. Quel mépris pour les personnels, les directeurs d’école,...

 Compte-rendu de l’audience de la FNEC FP-FO du 16 juin 2020  auprès du ministre de l’Éducation nationale

Une délégation de la FNEC FP-FO a été reçue par le ministre en visioconférence le mardi 16 juin 2020. Le ministre a souhaité indiquer en préambule, comme lors de la précédente audience, qu’il n’était pas satisfait des publications et des communiqués de notre...

Déclaration liminaire FNEC FP-FO CTMEN du 12 juin 2020

 En plein état d’urgence, bien qu’interdits par le gouvernement, des rassemblements et des manifestations ont lieu tous les jours. Sans rien attendre de l’enfumage du Ségur de la Santé, les personnels hospitaliers déploient leurs banderoles, à Clichy, Saint-Etienne,...

Stop au prof bashing ! C’est le ministre Blanquer et son  protocole qui détruisent l’Ecole !

Depuis plusieurs jours, les médias se déchaînent contre les enseignants. De L’Opinion («Enseignants en roue libre») à France 2 («Comment des milliers de profs n’ont pas assuré leur propre cours pendant le confinement») en passant par France Inter («Si les salariés de...