Déclaration de la FNEC FP-FO au CHSCT-M du 2 juillet 2020

2 Juil, 2020Hygiène et sécurité

Mesdames et Messieurs,

Non seulement Monsieur MACRON n’a pas suspendu les réformes durant la crise sanitaire, mais son gouvernement tente de faire passer toutes celles qui n’avaient pas été menées à leur terme.

Pour les citoyens, c’est un état d’urgence maintenu avec son cortège de remise en cause démocratique. FORCE OUVRIERE en demande l’arrêt.

Pour l’ensemble des salariés, c’est la scandaleuse réforme des retraites dont le but à peine caché est de diminuer les pensions et retraites de tous. FORCE OUVRIERE demande qu’elle soit abandonnée.

Pour les fonctionnaires, c’est l’application de la loi dite de transformation de la fonction publique qui aboutit à interdire aux agents d’être représentés. C’est la poursuite de l’austérité salariale avec le gel du point d’indice. FORCE OUVRIERE demande 18% du rattrapage dû depuis 2010.

Pour les personnels du Ministère, ce sont les vieilles lunes de toujours qui ressortent : l’autonomie des établissements scolaires et la création d’un statut de directeurs, le transfert d’une partie des enseignements sur les collectivités par le dispositif 2S2C (l’école du socle de FILLON et de son successeur PEILLON), le télétravail institutionnalisé, la précarité et la flexibilité comme instrument de gestion de ce que vous appelez les ressources humaines.

Non seulement Monsieur MACRON ne tire pas les enseignements de la crise, mais il en rajoute. Le SEGUR de la santé s’avère être une nouvelle opération de communication, et le prétexte à démolir un peu plus les acquis collectifs par l’individualisation des salaires et des primes, la réorganisation des services de santé publics et privés afin de poursuivre les suppressions de postes dans les hôpitaux.

Le désaveu dont le parti présidentiel est l’objet, élections après élections, les crises sociales connues par le pays ces dernières années devraient conduire Monsieur MACRON et son gouvernement à écouter les revendications exprimées et à cesser de leur tourner le dos.

Le 24 juin devant les DSDEN et les rectorats à l’appel d’un grand nombre d’organisations syndicales, le 30 juin avec les personnels hospitaliers là aussi accompagnés par les fédérations syndicales et les collectifs de défense, par milliers et milliers les salariés demandent qu’il soit mis un terme à cette politique où les milliards sans contrepartie sont distribués aux entreprises et où le chômage, les baisses de salaires sont pour les salariés alors que les bénéfices sont pour les actionnaires !

La démocratie c’est le droit de manifester et circuler pour tout citoyen, mais c’est aussi respecter et écouter les salariés et leurs représentants. Nous sommes bien loin du compte et la FNEC FP-FO le dit ici, la rentrée scolaire ne pourra pas avoir lieu dans les conditions dans lesquelles vous la préparez, c’est impossible, ce serait irresponsable.

Un dernier mot pour condamner ici solennellement, le décret sur la médecine de prévention dans la fonction publique.

Tous les ministres se sont assis sur la législation depuis 1983 et Monsieur BLANQUER comme les autres, mais cette réglementation existait et elle avait l’objectif clair de protéger les salariés au travail. Elle avait le mérite d’exister et les syndicats de la fédération FORCE OUVRIÈRE n’étaient pas les derniers à en exiger l’application, y compris devant les tribunaux et souvent avec succès.

Alors quoi de plus simple pour le ministre de la Fonction publique et son acolyte secrétaire d’État en pleine crise sanitaire que de prendre un décret pour supprimer le suivi médical des agents, de substituer à la visite médicale faite par un médecin spécialiste un entretien infirmier, de détricoter un peu plus le statut général de la fonction publique en ce qu’il avait de protecteur pour les agents. Ce sera un des droits fondamentaux qu’il faudra reconquérir pour les personnels, ils pourront compter sur la fédération FORCE OUVRIÈRE pour les y aider.

Le gouvernement maintient et amplifie ses mesures de dislocation : ÇA SUFFIT !

Jeudi 14 janvier, le gouvernement a annoncé un train de mesures supplémentaires avec de nouvelles restrictions des libertés individuelles. Tournant le dos aux revendications portées par les organisations syndicales qui depuis des mois demandent des moyens pour faire...

Il faut rétablir le baccalauréat national ! Texte intersyndical SNFOLC, SNES FSU, SUD Education, CGT Educ’action, SNALC, SNCL-FAEN

Le contexte de la crise sanitaire révèle au grand jour une réforme au calendrier intenable. La tenue d’épreuves de spécialité dès mars n’est pas compatible avec l’assimilation de connaissances solides et exigeantes dans une discipline. Les élèves ont subi un...

Retrait total de la loi sécurité globale ! Retrait des décrets de fichage de l’opinion !

Loi de sécurité globale, loi sur les séparatismes, décrets sur la « prévention des atteintes à la sécurité publique»: les libertés syndicales et l’existence même des organisations syndicales sont menacées. Ces mesures font système avec la loi de transformation de la...

Déclaration liminaire de la FNEC FP-FO et compte rendu du CSE du 7 janvier 2021

Déclaration liminaire : FO demande le rétablissement des épreuves terminales et nationales du baccalauréat !  Étant donné l’actualité de la mise en œuvre de la réforme du lycée et du baccalauréat en lien avec Parcoursup qui suscite un rejet sinon une immense anxiété...

AESH : l’augmentation du SMIC doit aboutir à une refonte de la rémunération ! Tous au 26 janvier pour l’augmentation générale des salaires !

A vos fiches de paye ! Chaque année, le SMIC est automatiquement augmenté. Cette année, cela représente15€ bruts en plus (+ 0,99%) au 1er janvier 2021. L’employeur public ne peut rémunérer des agents à un niveau inférieur au SMIC. Le décret n°91-769 du 2 août 1991...

La bonne résolution pour 2021 : préparer la grève du 26 janvier et ses suites !

L’année 2020 qui vient de s’achever permet de tirer quelques enseignements. Alors que le gouvernement poursuit sa politique de destruction des services publics, de réduction des moyens dans les hôpitaux, que les fermetures de lits se poursuivent, la crise sanitaire...

Le baccalauréat doit être rétabli : retour aux épreuves nationales, terminales et anonymes !

La FNEC FP-FO s’est adressée aux fédérations de l’Éducation nationale et aux organisations lycéennes pour affirmer dans l’unité l’urgence de rétablir un bac national, contre le démantèlement du diplôme organisé par le ministre. L’ordonnance du 24 décembre 2020 prévoit...

Transfert de la médecine scolaire et du médico-social aux collectivités territoriales, c’est non  !

Madame Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales a annoncé hier, jeudi 17 décembre 2020, que son projet de loi dit « 4D » relatif « à la différenciation, à la décentralisation, à la...

Déclaration liminaire de la FNEC FP-FO et compte rendu du CSE du 10 décembre 2020

Le samedi 5 décembre 2020, un an jour pour jour après le début des mobilisations contre le projet de réforme des retraites, des centaines de milliers se sont à nouveau rassemblés dans toutes les villes de France pour le retrait du projet de loi de sécurité globale....

Non M. Castex, l’école n’est pas une garderie ! La FNEC FP-FO défend l’école laïque, publique et obligatoire

Encore une fois, le gouvernement et son conseil scientifique ont décidé de changer les règles au dernier moment sans demander l’avis de  personne. Les personnels ont ainsi appris, ce matin, par voie de presse, qu’ils devraient faire preuve  de « tolérance » pour...