Amplifier la mobilisation pour l’abandon du projet de loi BLANQUER

26 Mar, 2019 | Actualités, Communiqué

 Par dizaines de milliers les enseignants du 1er et 2nd degré ont manifesté le 19 mars lors de la journée de grève interprofessionnelle appelée par les confédérations FORCE OUVRIERE, CGT avec la FSU et Solidaires pour exiger l’abandon du projet de loi du ministre de l’Éducation nationale bien mal intitulée « école de la confiance ».

Dans de nombreux départements à l’exemple de ce qui avait commencé à se dégager en Loire Atlantique, les enseignants se sont réunis en Assemblées Générales le 19 mars le plus souvent avec les syndicats FO de l’enseignement, avec le SNUipp, la CGT educ’action, et SUD.

Dans de nombreux départements les enseignants ont voté la reconduction de la grève pour faire valoir l’exigence d’abandon du projet de loi Blanquer.

Pourtant, à l’image de l’attitude du président de la République et de son gouvernement face aux mouvement social et aux revendications des salariés, le ministre Blanquer reste droit dans ses bottes et maintient son projet de loi.

Ainsi le ministre Blanquer maintient l’article 1 qui introduit le « délit de blasphème » pour les enseignants vis-à-vis des orientations gouvernementales

Ainsi M.Blanquer veut toujours instaurer des EPSF qui signifie la fin de l’école communale et des directeurs d’école, la fin de la distinction de statut entre les PE et les professeurs du 2nd degré en créant un corps unique au rabais (art 4bis du projet Blanquer « par dérogation à l’article L131-2 du code de l’éducation, l’instruction obligatoire peut, au cours des années scolaires 2019-2021, être donnée aux enfants âgés de 3 à 6 dans un établissement d’accueil collectif recevant exclusivement des enfants âgés de plus de 2 ans dits « jardins d’enfants ». »)

Ainsi M.Blanquer envisage purement et simplement de supprimer l’école maternelle publique et le transfert de ses missions dans des jardins d’enfants à la charge des collectivités et des associations privées.

La FNEC FP-FO apporte tout son soutien à ses syndicats et aux personnels engagées pour obtenir l’abandon de ce funeste projet.

C’est pourquoi elle appelle à manifester le samedi 30 mars sur la revendication d’abandon du projet de loi Blanquer

Le 25 mars, les fédérations syndicales, FNEC FP-FO, FERC-CGT, Sud Education et FAEN, font le constat suivant :

Les AG nombreuses et massives et les fortes mobilisations engagées le 19 mars montrent que les personnels rejettent la Loi Blanquer et les contre-réformes dont nous demandons l’abrogation.

Nos fédérations soutiennent et appuient les actions et les reconductions de la grève, décidées par les personnels en AG avec leurs syndicats.

Elles appellent à les amplifier, à poursuivre le mouvement engagé et, dans ce processus, elles appellent à faire du 4 avril un point national de convergence, de grève et de manifestations.

Nos fédérations appellent les personnels à participer massivement aux manifestations du 30 mars pour le retrait total de la Loi “École de la Confiance”.

Elles condamnent toutes intimidations, menaces, et répression à l’encontre des personnels.

Informée d’appels intersyndicaux (FSU, FNEC FP-FO, SGEN CFDT, UNSA Education, FCPE …), en région parisienne, à Toulouse, à Lyon (…) la FNEC FP-FO invite ses structures départementales à finaliser des appels semblables sur cette orientation.

La FNEC FP-FO appelle ses syndicats à continuer à œuvrer pour la tenue d’AG si possible intersyndicales, afin que les enseignants puissent discuter et décider le cas échéant de la reconduction de la grève.

 

Dernière minute : dans le Maine et Loire plus de 400 enseignants en grève le lundi 25 mars se sont réunis à nouveau en AG avec FO, FSU, CGT, SUD (Ils étaient 300 le 19 mars). Ils ont voté la reconduction de la grève pour le mardi 26 mars.

 

La loi Blanquer : toujours aussi inacceptable, toujours rejetée par les personnels

Le 13 juin s’est réunie une commission mixte paritaire, pour que députés et sénateurs se mettent d’accord sur le projet de loi « Ecole de la Confiance », totalement rejetée par les personnels. Le contenu réactionnaire de la loi Blanquer demeure, mais la suppression de...

Les personnels continuent de refuser la loi Blanquer  Ils veulent l’action efficace pour gagner !

Depuis le début de la mobilisation contre les réformes Blanquer, dans les écoles et les établissements, dans les AG de secteurs, les personnels débattent des moyens efficaces pour faire reculer le ministre. Face à un gouvernement qui refuse d’entendre les...

MOTION DE LA CEF La CEF de la FNEC FP-FO condamne la répression, les violences policières et les arrestations des enseignants qui se sont déroulées à Toulouse les 21 et 23 mai

Mardi 21 mai à l'appel de l’intersyndicale et de l'AG des grévistes, 500 enseignants manifestaient à Toulouse pour le retrait des réformes Blanquer. Alors que le cortège était en train de se dissoudre, les forces de l'ordre ont délibérément arrêté un responsable...

Le campus des métiers de Blanquer : menace aggravée sur les statuts et la formation professionnelle initiale publique

Un projet de décret rejeté au CSE du 16 mai vise à « sécuriser dans la loi » les nouveaux critères de labellisation du campus des métiers « réseaux de formation public-privé, formation initiale-continue, secondaire-supérieur » inscrits dans « cahier des charges pour...

Loi Blanquer, accompagnement PPCR, réforme territoriale : le ministre travaille activement à la destruction de la Fonction publique

École de la Confiance et Transformation de la Fonction publique : les deux lois ne sont pas encore votées mais le ministère de l’Education nationale a tout préparé. Dans le cadre d’un monologue social, où les organisations syndicales sont convoquées tous les jours à...

Arrestation d’une syndicaliste enseignante : la répression, ça suffit !

La FNEC FP-FO reprend à son compte le communiqué des organisations syndicales de Paris qui apportent un soutien plein et total à notre camarade de la Commission exécutive du SNFOLC Paris. « Les organisations syndicales de Paris SNES, SNFOLC, SNETAA FO, SUD, CGT...

« Ecole de la confiance » : il n’y a pas d’alternative, le gouvernement doit retirer son projet de loi !

Confronté aux mobilisations d’ampleur contre le projet de loi Ecole de la confiance, le gouvernement multiplie les annonces, de manière parfois contradictoire.    Le Ministre communique sur la réécriture de l'article 6 de sa loi sur les EPSF, mais le Sénat propose des...

Stop aux violences policières ! Stop à la répression d’État ! Liberté de manifester et de faire valoir les revendications !

 Samedi 13 avril, des dizaines de milliers de travailleurs issus de multiples couches sociales, salariés, enseignants, jeunes, retraités ont voulu se rassembler à Toulouse et manifester, avec les gilets jaunes, avec leurs organisations, pour lutter contre l’injustice...

Formation continue : le ministère veut mettre en place des formations obligatoires sur le temps des vacances ! Inacceptable pour la FNEC FP-FO !

Lors d’un groupe de travail le 3 avril, la direction générale des ressources humaines (DGRH) a indiqué la volonté du ministre d’ouvrir par un nouveau décret la possibilité d’organiser de la formation continue sur le temps des vacances. La DGRH a indiqué que suite à la...

PPCR : toujours l’arbitraire, qui serait encore aggravé par de nouvelles modifications !

Les circulaires parues au BO le 21 mars 2019 pour le passage à la hors-classe des enseignants ont confirmées que les appréciations posées par la hiérarchie lors du 3ème rendez-vous carrière resteraient gravées dans le marbre. La FNEC FP-FO intervient sans relâche pour...